Politique

Quelle empreinte Michel Sainte-Marie laissera-t-il à Mérignac ?

Par Florence Pérusin, France Bleu Gironde mardi 18 mars 2014 à 10:59

La médiathèque de Mérignac, l'une des réalisations de Michel Sainte Marie
La médiathèque de Mérignac, l'une des réalisations de Michel Sainte Marie © Radio France - Andde Irosbehère

Le 31 mars prochain, Michel Sainte-Marie abandonnera son fauteuil de maire et passera le relais à son successeur. Médiathèque, arrivée du tramway, réhabilitation du centre-vill Après 40 années passées aux commandes de la ville, quel héritage laisse-t-il aux Mérignacais ?

C’est une page qui se tourne à Mérignac. Le 31 mars prochain, la deuxième ville de Gironde aura à sa tête un nouveau maire, qui héritera des 40 ans de mandat de Michel Sainte-Marie .

L’ère « Sainte-Marie » restera marquée par de multiples transformations dans la ville : rénovation des quartiers, arrivée du tramway, ou bien encore le réaménagement du centre ville autour de la place Charles-de-Gaulle. Des changements qui ne font pas l’unanimité auprès de tous les habitants, même si les Mérignacais reconnaissent le travail de leur maire.

"Il faut reconnaitre que son bilan est dans l’ensemble positif." — Gérard, Mérignacais à la retraite, à propos de Michel Sainte-Marie

Michel Sainte-Marie aura également doté la ville de plusieurs équipements, dont la nouvelle médiathèque, inaugurée en 2007, et appréciée par de nombreux Mérignacais.

Même François Minvielle, candidat du Nouveau parti anticapitaliste, reconnaît que c’est une réussite, même s'il pointe aussi du doigt d'autres échecs.

"La médiathèque est un outil indispensable. Mais c’est la moindre des choses d’en avoir créée une dans une ville de plus de 60 000 habitants. D’autres quartiers, comme Beutre ou Beausoleil, sont en revanche complètement délaissés." — François Minvielle, candidat NPA à Mérignac

François Minvielle en campagne à Mérignac - Radio France
François Minvielle en campagne à Mérignac © Radio France - Andde Irosbehère
Une autre habitante de la ville souligne de son côté le "clan Sainte-Marie". "Tout le monde le sait. C’est un fin politique. Il s’est toujours débrouillé pour faire en sorte que sa majorité ne soit pas bousculée. Mérignac est une ville qui politiquement a toujours été très verrouillée."

Les candidats aux élections municipales à Mérignac:

Alain Anziani (Union de la gauche) Jean-Luc Aupetit (FN) Antoine Jacinto (sans étiquette) Thierry Millet (UDI-UMP) François Minvielle (NPA) Guillaume Perchet (LO)

Michel Sainte Marie et son empreinte sur Mérignac