Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

À quoi sert le premier Conseil de défense écologique, lancé par le gouvernement ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

C'était l'une des annonces post-grand débat national. Ce jeudi matin, Édouard Philippe et douze ministres se retrouvent pour faire le point sur les initiatives écologiques en cours et penser à l'après. Trois jours avant les élections européennes.

Édouard Philippe et douze autres ministres se réunissent ce jeudi 23 mai 2019 pour le premier Conseil de défense écologique.
Édouard Philippe et douze autres ministres se réunissent ce jeudi 23 mai 2019 pour le premier Conseil de défense écologique. © Maxppp - Vincent Isore

Au lendemain de la journée mondiale pour la biodiversité, le premier Conseil de défense écologique est organisé ce jeudi 23 mai 2019. Près d'un mois après les annonces post-grand débat national d'Emmanuel Macron. Douze ministres, comme celui de la Transition écologique, de l'Économie ou encore celle de la Santé, se réunissent aux côtés du Premier ministre pour faire le point sur les mesures en cours afin de préserver la planète et les chantiers à venir. Édouard Philippe devrait ensuite s'exprimer à 11h30 avec François de Rugy, ministre à la Transition écologique.

Quels plans pour la suite ?

Le Conseil de défense écologique devrait réfléchir à comment freiner la construction de logements sur des terres agricoles, mieux recycler le plastique, renforcer les aires naturelles protégées - piste évoquée par Emmanuel Macron après sa rencontre avec les experts biodiversité de l'ONU début mai - ou encore à un plan pour inciter à la rénovation thermique des logements en France. 

Le sujet sur le projet contesté de Montagne d'or, mine d'or à ciel ouvert envisagée en Guyane, devrait être abordé. Le président de la République a estimé qu'il n'était "pas compatible" avec des ambitions écologiques.

Des pistes et peut-être des annonces, trois jours avant les européennes

Un premier Conseil de défense écologique, organisé trois jours avant les élections européennes. Hasard du calendrier ? Les écologistes n'y croient pas. Ils dénoncent un opportunisme politique, une démarche électoraliste pour récupérer des voix.

D'autant plus que l'environnement est la deuxième préoccupation des Français pour ce scrutin, selon une enquête Ipsos et Sopra Steria réalisée pour Radio France et France télévisions.