Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Qui pour succéder à Hugues Saury à la tête du Département du Loiret ?

lundi 25 septembre 2017 à 17:09 Par François Guéroult, France Bleu Orléans

Conséquence du cumul des mandats et des élections sénatoriales, Hugues Saury va quitter la présidence du conseil départemental du Loiret. 3 noms se dégagent pour lui succéder, avec en favori Marc Gaudet, le maire centriste d'Ascoux.

Devenu sénateur, Hugues Saury va devoir quitter la présidence du Département du Loiret, mais il restera conseiller départemental
Devenu sénateur, Hugues Saury va devoir quitter la présidence du Département du Loiret, mais il restera conseiller départemental © Radio France - François Guéroult

Loiret, France

C'est la conséquence des élections sénatoriales : le Département du Loiret va bientôt changer de président. Elu sénateur dimanche dernier sur une liste dissidente, Hugues Saury (LR), l'actuel président du conseil départemental, va en effet devoir quitter son poste en raison de la loi sur le cumul des mandats. Un poste qu'il occupe depuis le 2 avril 2015. Alors qui pour lui succéder ? La bataille est déjà lancée, mais elle ne se déroulera vraisemblablement qu'en coulisses, vu la tradition de consensus qui règne au sein de cette collectivité. En fait, 3 noms se dégagent, avec 1 favori.

Il y a d'abord ceux qui s'y verraient bien. A commencer par Olivier Geffroy. Diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques de Lyon, directeur de cabinet de Jean-Louis Borloo de 2007 à 2008, ancien sous-préfet, l'élu orléanais LR estime qu'il a la tête de l'emploi. Mais il a l'inconvénient, justement, d'être Orléanais - alors que certains craignent déjà que le Département ne soit mangé par la métropole... Cet argument-là, du coup, pourrait jouer en faveur d'une autre candidature LR : celle de Pauline Martin, le maire de Meung-sur-Loire. Déjà en charge du budget, elle apporterait une touche de modernité à une institution que n'a jamais présidée une femme... Mais Pauline Martin a son caractère, c'est une personnalité clivante. Dès lors, le centriste Marc Gaudet, apparaît comme beaucoup plus consensuel, d'autant qu'il est déjà le 1er vice-président de l'assemblée départementale. Le maire d'Ascoux présente en outre l'avantage de ne plus avoir d'étiquette politique, il a claqué la porte de l'UDI après les régionales de décembre 2015. Idéal pour se présenter comme au-dessus de la mêlée...

Hugues Saury plaide pour une solution consensuelle

De son côté, Hugues Saury, ne veut pas désigner son successeur. Mais il plaide effectivement pour une solution consensuelle : "C'est le travail du groupe majoritaire, mais il y aura, j'en suis certain, un consensus", affirme-t-il. Hugues Saury indique qu'il quittera la présidence du Département "avec une certaine tristesse". Il justifie au passage sa décision de devenir sénateur après seulement 2 ans et demi passés à la tête du Département : "Si on veut exercer un autre mandat, on est obligé de laisser un mandat en cours, tant que tous les mandats ne seront pas alignés". Son interview à France Bleu Orléans est à écouter ci-dessous :

"Au sein du groupe majoritaire, nous nous écoutons et nous savons nous parler, donc il y aura un consensus" - Hugues Saury

Hugues Saury restera néanmoins simple conseiller départemental. L'élection de son successeur aura lieu d'ici un mois.