Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Qui sera élu président de la Métropole Européenne de Lille ce jeudi?

-
Par , France Bleu Nord

C'est ce jeudi que doit être élu le président de la MEL, la Métropole Européenne de Lille. Le président sortant, Damien Castelain, fait figure de grand favori. Il est opposé à deux autres candidats: Rudy Elgeest, le maire de Mons-en-Baroeul et Justine Ségard, d'EELV.

Damien Castelain avait été élu en 2014 à la surprise générale
Damien Castelain avait été élu en 2014 à la surprise générale © Maxppp - Sebastien JARRY

Les jeux semblent déjà largement faits à la Métropole Européenne de Lille. Les 188 élus communautaires se retrouvent ce jeudi à 10h pour élire leur nouveau président pour une durée de six ans. Le président sortant Damien Castelain est très largement favori pour se succéder à lui-même si l'on se prête au jeu de l'addition des voix des différents groupes. Deux autres candidats seront face à lui: Rudy Elgeest, le maire divers gauche de Mons-en-Baroeul, qui prône un changement de gouvernance plus qu'un programme, et la candidate EELV Justine Ségard. 

La MEL, 4ème plus grosse métropole française 

L'enjeu de cette élection, surnommée le troisième tour des municipales, est colossal puisqu'il s'agit de désigner le président de la quatrième plus grosse métropole française, derrière Paris, Lyon et Marseille, forte de ses 1.200.000 habitants et de ses 85 communes. Il faut 95 voix pour être élu, un seuil que Damien Castelain devrait atteindre facilement puisqu'il devrait obtenir les voix des élus de son groupe MPC (Métropole Passions Communes qui regroupe les maires des petites communes de la MEL), celles du groupe de Gérard Caudron le maire de Villeneuve d'Ascq, celles du groupe de droite de Bernard Gérard, le maire de Marcq-en-Baroeul. 

Un "contrat de gouvernance" entre Damien Castelain et le groupe de Martine Aubry

Et puis cela n'a été officialisé que ce mercredi midi: il va bénéficier des voix du groupe Métropole Durable et Solidaire (ex-SRCP), présidée désormais par le maire socialiste de Lomme Roger Vicot et dont fait partie Martine Aubry. Les négociations entre le président sortant et le groupe ont duré jusqu'à la veille du vote, mercredi midi, pour aboutir à un "contrat de gouvernance", un contrat entre les deux parties sur ce que seront les priorités du prochain mandat. 

Roger Vicot, nouveau président du groupe de gauche Métropole Durable et solidaire, a passé un "contrat de gouvernance" avec Damien Castelain
Roger Vicot, nouveau président du groupe de gauche Métropole Durable et solidaire, a passé un "contrat de gouvernance" avec Damien Castelain © Radio France - Odile Senellart

Quid du vote des élus du nouveau groupe politique créé autour de Gérald Darmanin, anciennement MCU? Eh bien les membres devaient se réunir une ultime fois ce mercredi soir pour décider d'apporter ou non, leur soutien à un candidat. Guillaume Delbar, le maire de Roubaix, refusait ce mercredi de dire pour qui il allait voter, arguant qu'il voulait surtout mettre en avant les critiques qu'il formule à l'encontre de Damien Castelain. Dans une lettre ouverte, il dénonce notamment la gouvernance actuelle "clanique, avec pour seul objectif de faire grossir les rangs du groupe du Président sortant." Le groupe -de droite- soutiendra-t-il pour autant Rudy Elgeest, le maire de gauche de Mons-en-Baroeul? 

Une candidature de dernière minute s'est ajoutée: celle de Pauline Ségard, la conseillère municipale EELV de Villeneuve d'Ascq, arrivée deuxième aux municipales derrière Gérard Caudron. Même si elle n'a aucune chance de l'emporter -le nouveau groupe réunissant les écologistes ne comptant qu'une dizaine d'élus communautaires-, elle explique l'importance de cette candidature: "Nous voulions à tout prix éviter ce qui se passe dans ce type d'élections: des petits arrangements, des marchandages de vote pour soutenir l'un ou l'autre des candidats."

Damien Castelain risque d'être renvoyer devant le tribunal dans deux affaires 

Reste que plusieurs menaces pèsent sur la présidence de Damien Castelain. Il est menacé d'être renvoyé devant les tribunaux dans deux affaires: celle dite du Grand Stade, il est soupçonné d'avoir bénéficié gratuitement de pierres bleues, d'une valeur de 15.000 euros, offertes par Eiffage pour sa terrasse personnelle. Il est également mis en cause dans une affaire de notes de frais litigieux. Et puis autre épine encore: la chambre régionale des comptes a étrillé le projet porté par Damien Castelain de déménager le siège de la MEL dans un nouveau bâtiment, le Biotope. Un choix qui aurait coûte plusieurs dizaines de millions plus cher que le fait de reconstruire le siège de la MEL au même endroit. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess