Politique

Qui sont les parlementaires qui gagnent le plus d'argent ?

France Bleu jeudi 24 juillet 2014 à 14:46

Le Sénat
Le Sénat © Maxppp

Les déclarations d'intérêts des députés et des sénateurs ont été publiées ce jeudi par la Haute Autorité en charge de la transparence. Parmi les 925 députés et sénateurs, une vingtaine – dont certains poids lourds – gagnent plus de 100.000 euros en plus de leurs indemnités.

Ils sont une vingtaine, en haut du classement, à gagner plus de 100.000 euros de revenus annexes : la publication ce jeudi matin des déclarations d'intérêt des parlementaires a permis de découvrir les activités, rémunérées ou bénévoles, de chaque député ou sénateur, et donc le montant qu'il touche chaque année , en plus de ses indemnités parlementaires.

En tête du classement, parmi la vingtaine de parlementaires qui gagnent plus de 100.000 euros par an de revenus annexes , on trouve plusieurs ténors de l'UMP : le sénateur Serge Dassault et son fils Olivier, député de l'Oise, dirigeants du groupe Dassault, Jean-François Copé, François Fillon et Luc Chatel. Mais aussi Jean-Michel Baylet, député radical de gauche et PDG du journal La Dépêche du Midi, ainsi que le député FN Gilbert Collard, avocat de profession. 

> Retrouver toutes les déclarations sur le site de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique

10% des parlementaires travaillent dans le privé

Parmi les parlementaires, relève le site FranceTV Info, les plus nombreux sont les avocats : ils sont 37 à avoir déclaré cette profession – dont Jean-François Copé et Gilbert Collard. D'autres sont consultants et conférenciers : c'est le cas de François Fillon, qui a gagné 142.500 euros à ce titre en 2013, mais aussi de Luc Chatel (183.135 euros), ou Christian Jacob, qui a gagné 79.000 euros en 2009, avant d'arrêter son activité de "conseil en stratégie d'entreprise ", en novembre 2010.

Mais en réalité, seuls 10% des parlementaires exercent une activité dans le privé. Ces déclarations montrent aussi que 10 à 15% des parlementaires ont un collaborateur qui porte le même nom qu'eux – des "emplois familiaux" qui ne sont pas interdits, mais dont la rémunération est plafonnée. 

Patrick Balkany omet de mentionner son épouse

Les députés et sénateurs sont tenus d'être les plus précis possible sur leur déclaration. Et certains s'y plient, comme le socialiste Olivier Faure, qui, toujours selon FranceTV Info, a tenu à mentionner ses 16 euros d'actions au Crédit Agricole . D'autres sont moins pointilleux... c'est le cas de Patrick Balkany. Le député UMP des Hauts-de-Seine a purement et simplement oublié de mentionner son épouse Isabelle : à la rubrique "identification du conjoint, du partenaire lié par un PACS ou du concubin", le député à répondu "néant "

Certains enfin ont profité de la déclaration d'intérêts pour protester contre le dispositif : "A bas l'inquisition " , peut-on lire sur la déclaration d'intérêts du député-maire UMP de Maisons-Laffite (Yvelines) Jacques Mayard.