Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Premier budget adopté pour la nouvelle municipalité de Quimper, un budget "fidèle" aux engagements

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Le conseil municipal de Quimper a adopté ce jeudi soir le premier budget de la nouvelle majorité, menée par Isabelle Assih. Un budget forcément marqué par la crise sanitaire, privé de 800.000 euros à cause d'un manque de ressources, la majorité municipale prévoit 23 millions d'investissement.

Le conseil municipal de Quimper a adopté le premier budget du mandat d'Isabelle Assih
Le conseil municipal de Quimper a adopté le premier budget du mandat d'Isabelle Assih © Radio France - Roméo van Mastrigt

C'est le premier budget de la nouvelle majorité municipale, et il a été adopté ce jeudi soir par le conseil municipal. La maire socialiste de Quimper Isabelle Assih a présenté un budget privé de 800.000 euros de ressources non perçues en raison de la crise sanitaire, mais doté de 23 millions d'investissement. Un budget "fidèle à ses engagements de campagne", assure Isabelle Assih. 

Un premier budget axé sur "trois priorités", explique la maire. Pour une ville "durable", "solidaire et inclusive", et "attractive". Pour ce qui concerne d'abord la partie "durable" de ce budget promet des investissements "dans la rénovation thermique des bâtiments municipaux, les mobilités douces, la végétalisation des cours d'écoles et un nouveau jardin partagé", notamment. Ce budget prévoit par exemple des travaux dans les groupes scolaires Léon-Goraguer, Paul-Langevin ou encore Victoire-Hugo, pour près de 900.000 euros, ou encore des travaux pour les mobilités et les voiries sur le carrefour Brosselette et des pistes cyclables.

Police municipale et maraudes

En ce qui concerne la partie "solidaire et inclusive de ce budget", la maire de Quimper propose ce jeudi soir de voter un budget pour mettre en oeuvre la police municipale, avec le recrutement de 11 agents. Pour compléter ce dispositif, une maraude de jour va aussi être mise en place avec le CCAS pour aller à la rencontre de ceux qui traînent au centre ville, des "marginaux", explique Isabelle Assih, qu'il faut aller chercher pour les accompagner vers des structures d'aides. La police municipale pourra être un outil de répression, mais aussi de prévention. De manière à rassurer les commerçants du centre ville et les passants. Par ailleurs, l'équipe municipale souhaite renforcer l'accompagnement aux devoirs et la présence des Atsem dans chaque classe de maternelle. 

Isabelle Assih et son équipe demandent aussi au conseil municipal d'approuver son budget pour faire de Quimper une "ville propre". La crise sanitaire et la restauration à emporter provoquent plus de déchets. Il faut donc repenser le tri et la collecte des déchets du centre ville. 

Enfin, ce budget vise à renforcer la l'attractivité de Quimper. En poursuivant les projets d'équipements sportifs et culturels : la cité sportive de Penvillers ou la réhabilitation du théâtre Max-Jacob.

"Un budget sans colonne vertébrale"

Pour Ludovic Jolivet, le chef de file de l'opposition municipale, c'est un premier budget "sans colonne vertébrale d'investissement". "La cité sportive de Penvillers par exemple, c'est un projet entre 2 et 7 millions, mais qu'on nous dise combien ! Si c'est uniquement refaire la piste d'athlétisme, ça répond aux besoins du Quimper Athlétisme, très bien, mais si c'est un gros projet, un équipement structurant d'un quartier à Penvillers, Kerfeunteun, qui serait le Créac'h Gwen n°2, ça nécessite 7 millions. Aujourd'hui, on ne sait pas quelle figure aura l'équipement demain."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess