Politique

Raquel Garrido répond aux accusations sur ses cotisations sociales sur le Snapchat du blogueur Jeremstar

Par Julien Baldacchino, France Bleu vendredi 6 octobre 2017 à 15:56

Raquel Garrido et JeremStar, ce vendredi dans une vidéo sur Snapchat
Raquel Garrido et JeremStar, ce vendredi dans une vidéo sur Snapchat - Capture d'écran

La porte-parole de La France Insoumise Raquel Garrido répond ce vendredi aux accusations du Canard Enchaîné sur le règlement de ses cotisations sociales. Une séquence diffusée sur le compte Snapchat de Jeremstar, chroniqueur comme elle des "Terriens du Dimanche" sur C8.

La représentante nationale du parti La France Insoumise n'avait pas encore réagi publiquement aux révélations du Canard Enchaîné ce mercredi. Le journal satirique affirme dans son dernier numéro que Raquel Garrido, avocate de profession, doit plus de 32.000 euros à la caisse de retraite des avocats, soit l'équivalent de six ans de cotisations sociales impayées.

"La caisse de retraite a fait un démenti"

Dans la nuit de jeudi à vendredi, Raquel Garrido est revenue sur ces accusations dans une série de vidéos publiées... sur le compte Snapchat de Jeremstar, blogueur et chroniqueur de l'émission "Les Terriens du Dimanche" sur C8, dans laquelle elle officie également. "La vérité, c'est qu'il y a beaucoup, beaucoup de mensonges qui sont dits sur moi", explique-t-elle dans l'ambiance décontractée des loges de l'émission.

"D'ailleurs, ma caisse de retraite a répondu au Canard Enchaîné qui avait balancé des inexactitudes sur moi", explique-t-elle. "C'est important de préciser que ta caisse de retraite a fait un démenti qui n'a malheureusement pas été traité", renchérit le blogueur, d'habitude spécialisé dans la télé-réalité. Dans un communiqué, la CNBF (Caisse nationale des barreaux français) a en effet dénoncé des "informations inexactes".

"Cela fait cinq fois qu'ils se trompent"

Expliquant au jeune public de Jeremstar ce qu'est le Canard Enchaîné, Raquel Garrido déclare : "Le Canard enchaîné c'est une icône de la presse française. Et ça fait un mois qu'ils ne balancent que des bêtises sur moi : ça fait cinq fois qu'ils parlent sur moi, cinq fois qu'ils se trompent". Répondant au chroniqueur qui lui lance que "l'essentiel c'est [qu'elle] paie [ses] cotisations retraite", elle lance : "Qu'est-ce que t'en as à fiche toi, t'as jamais été à découvert ?".

Mercredi, le barreau de Paris a indiqué que la porte-parole du parti de Jean-Luc Mélenchon avait par ailleurs convenu d'un échéancier pour régler des cotisations en retard d'un an auprès de l'Ordre des avocats.