Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Rassemblement national : objectif 4 listes aux municipales dans la Manche

-
Par , France Bleu Cotentin

Le parti de Marine Le Pen est en pleine constitution de ses listes pour les élections municipales. Dans la Manche, il espère être présent dans 4 communes.

Le Rassemblement national sera présent dans seulement 4 communes aux muncipales dans la Manche, à condition qu'il parviennent à boucler ses listes!
Le Rassemblement national sera présent dans seulement 4 communes aux muncipales dans la Manche, à condition qu'il parviennent à boucler ses listes! © Radio France - Vincent Isore

Les ambitions du Rassemblement national pour les élections municipales de mars prochain sont modérées dans la Manche. Le département est un territoire difficile pour le parti de Marine Le Pen et la décision récente de Jean-Jacques Noël, responsable départemental du parti jusqu'à l'automne dernier, de ne pas mener la liste cherbourgeoise ne contribue pas à mettre le Rassemblement national dans les meilleures conditions avant le scrutin.

Benoît Le Peltier, nouveau visage du RN à Cherbourg-en-Cotentin

Ce sont des considérations à la fois personnelles et professionnelles qui poussent aujourd'hui Jean-Jacques Noël a prendre du recul par rapport à la politique. Remplacé par Marie-Françoise Kurdziel, élue du Sud-Manche à la tête du parti, il laisse surtout les militants cherbourgeois sans véritable leader.  Alors c'est un jeune adhérent du Rassemblement national, avec déjà une solide expérience électorale, qui relève le défi. Benoît Le Peltier, 22 ans tout juste, chef de rayon en grande surface compte mener la campagne pour la mairie de Cherbourg, avec l'investiture du Rassemblement national. Militant dans le parti depuis 2013, adhérent l'année suivante, il s'était présenté sur la liste de Nicolas Bay aux régionales de 2015 ainsi qu'aux élections départementales. En 2017, il était le suppléant de Jean-Jacques Noël aux Législatives. 

Le jeune homme indique aujourd'hui "être en cours de constitution de sa liste. Il est toujours compliqué à Cherbourg de s'exposer comme membre du RN", ajoute le candidat qui rappelle que l'ancienne permanence du parti en plein coeur de Cherbourg a régulièrement fait les frais de dégradations. "Mais _j'ai bon espoir de boucler ma liste dans les prochaines semaines, car nous avions commencé à y travailler avec Jean-Jacques Noël, dès l'été dernier_", conclut Benoît Le Peltier.

Des listes en préparation à Carentan, Avranches et Bréhal

Le Rassemblement national compte être également présent à Carentan. C'est Franck Simon, candidat aux législatives en 2017 sur la circonscription de Saint-Lô, qui se présente investi par le parti de Marine Le Pen. Mais pour lui aussi, le premier objectif est de parvenir à constituer une liste. Une mission à laquelle s'attache la nouvelle responsable départementale, Marie-Françoise Kurdziel, candidate pour sa part sur Avranches. Enfin, le parti compte également être présent à Bréhal. Dans la commune du granvillais, c'est Nadège Daniel qui porte les couleurs du Rassemblement national et pour elle aussi, les semaines qui arrivent seront décisives pour parvenir ou non à constituer sa liste. 

Cherbourg-en-Cotentin, Carentan, Avranches et Bréhal : ce sont les seules communes dans lesquelles le parti de Marine Le Pen espère s'aligner en mars prochain. Marie-Françoise Kurdziel estime qu'on y verra plus clair sur la possibilité ou non du parti d'atteindre ses objectifs d'ici trois semaines. Il y a 6 ans, en 2014, le Front national était également parvenu à présenter des listes à Granville, à Valognes et au Mont Saint-Michel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu