Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Reconfinement : le maire de Villeneuve-Loubet prend un arrêté pour rouvrir les commerces non-alimentaires

-
Par , France Bleu Azur

Le maire de Villeneuve-Loubet dans les Alpes-Maritimes a pris un arrêté municipal ce vendredi 30 octobre 2020 autorisant la réouverture des commerces non-alimentaires du village.

Mairie de Villeneuve-Loubet
Mairie de Villeneuve-Loubet - Lucile Auconie

Comme le maire de Béziers, Brive-la-Gaillarde ou Chalon-sur-Saône. Le maire de Villeneuve-Loubet a pris le vendredi 30 octobre 2020 un arrêté pour rouvrir les petits commerces non-alimentaires de son village dès le 2 novembre 2020.  Selon lui, les grandes surfaces ou autres grands magasins comme La Fnac, exercent une concurrence déloyale.  Selon le maire de Villeneuve-Loubet : "Le gouvernement doit comprendre que cette mesure visant à empêcher les petits commerce d'exercer est d'une incohérence totale".

"Cet arrêté, c'est surtout un symbole"

Le préfet des Alpes-Maritimes vient de demander au tribunal administratif de Nice d’annuler l’arrêté du maire 

La préfecture des Alpes Maritimes a répondu ce samedi 31 octobre 2020  :  

"Ces arrêtés sont illégaux, car ils contreviennent aux dispositions du décret du 29 octobre 2020, qui définit précisément les types de commerces autorisés à ouvrir durant la période de confinement. Le préfet des Alpes-Maritimes vient de demander au tribunal administratif de Nice d’annuler l’arrêté du maire de Villeneuve-Loubet. Les commerces non alimentaires qui seraient ouverts en application de cet arrêté encourent donc une amende ainsi qu’une mesure de fermeture administrative. De surcroît, ils ne pourraient pas bénéficier des aides de l’État mises en œuvre pour compenser les difficultés indéniables qu’entraînent ces fermetures. "

Arrêté municipal de Villeneuve-Loubet du 30 octobre 2020

Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess