Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Incendie de Notre-Dame

Reconstruction de Notre-Dame : Muriel Pénicaud annonce un "chantier de France" pour recruter des artisans

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

La ministre du Travail estime que le délai de cinq ans pour reconstruire Notre-Dame de Paris est réaliste en allégeant les procédures et en recrutant des artisans.

Muriel Pénicaud lors de sa visite à Marseille le 18 avril 2019
Muriel Pénicaud lors de sa visite à Marseille le 18 avril 2019 © Radio France - Timour OZTURK

Marseille, France

Invitée de France Bleu Provence ce jeudi matin, Muriel Pénicaud a annoncé un "chantier de France" pour la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris.  En déplacement dans l'après-midi à Marseille auprès de l'association Acta Vista, qui utilise le patrimoine en péril comme levier pour aider à se réinsérer, et forme 500 personnes dont 200 jeunes en difficultés, la ministre du Travail doit lancer un chantier pour "faire un appel d'air" et permettre à des jeunes de se former pour aller travailler sur le chantier de la cathédrale, mais aussi travailler sur des monuments historiques. 

"Ce sont des secteurs qui recrutent" a insisté Muriel Pénicaud alors que la France manque de charpentiers, d'ébénistes, de tailleurs de pierre ou encore de couvreurs. "Nous avons la qualité, l'excellence en France. Mais on manque d'artisans partout", a regretté la ministre.

"Tout le monde veut voir Notre-Dame debout, fière et encore plus belle qu'avant."

Muriel Pénicaud a également estimé que le délai de cinq ans pour reconstruire Notre-Dame est réaliste. "Quand Kenndy a promis la Lune (en 1961, avant la fin de la décennie), les gens pensaient qu'il fallait 40 ans, a expliqué la ministre du Travail sur France Bleu Provence. Si on allège les procédures, si tout le monde s'y met en travaillant en équipe, c'est possible. Tout le monde veut voir Notre-Dame debout, fière et encore plus belle qu'avant. C'est un défi collectif".

Pas de polémique fiscale sur les dons

Alors d'un débat sur le régime fiscal des dons a commencé, Muriel Pénicaud a rappelé que "chacun peut faire en fonction de ses moyens". Pour la ministre du Travail, "il existe déjà un système d'exonération fiscale pour les grandes causes". Muriel Pénicaud croit savoir qu'il "va etre encouragé pour les particuliers. C'est ce que le Premier ministre doit préciser prochainement".

Muriel Pénicaud tâcle Renaud Muselier

Muriel Pénicaud a également regretté sur France Bleu Provence la décision de Renaud Muselier : le président de la région PACA n'a pas signé par le plan d'investissement pour les compétences (PIC) destiné à former les chômeurs les moins qualifiés. "Seize régions sur dix-huit signent, donc c'est une exception, avec Laurent Wauquiez pour la région Auvergne-Rhône-Alpes". Pour la ministre du Travail, ce n'est pas en raison "d'une posture politique", avant de préciser que la région Provence-Alpes-Côte d'Azur "a baissé de 25 % les formations pour demandeurs d'emploi depuis quatre ans". 

Muriel Pénicaud indique qu'elle ne veut pas "pénaliser les demandeurs d'emploi et les entreprises qui cherchent des compétences en PACA". "Dans quelques semaines je signerai ce plan d'investissement avec Pôle Emploi", a conclu la ministre du Travail. 

Muriel Pénicaud ministre du travail

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu