Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Record battu à Toulouse : douze listes en lice pour les municipales

-
Par , France Bleu Occitanie

Après la fin du dépôt des candidatures ce jeudi 27 février, la Préfecture confirme que douze listes ont été déposées à Toulouse, deux de plus qu'en 2014. Deux noms "surprises" apparaissent lorsqu'on parcourt la liste des candidats.

La place du Capitole de Toulouse, qui abrite les bureaux de la municipalité (Haute-Garonne)
La place du Capitole de Toulouse, qui abrite les bureaux de la municipalité (Haute-Garonne) © Radio France - Mathieu FERRI

Les Toulousains auront l'embarras du choix le 15 mars prochain : douze listes ont été déposées en Préfecture ! Il s'agit d'une première historique puisqu'on comptait 10 listes en 2014, 8 en 2008, 10 en 2001 (moins auparavant). Deux listes sont venues s'ajouter au dernier moment dans la ville Rose. La première s'appelle "En avant Toulouse", elle est emmenée par Peov-Chankiry Duch. L'homme n'est pas un novice en politique, mais presque : il était 19e (soit dernier) sur une liste aux municipales à Soual, dans le Tarn, en 2014.

L'autre candidat s'appelle Julian Menendez candidat du parti ouvrier indépendant démocratique aux législatives de 2017 dans la quatrième circonscription de Haute-Garonne (celle des quartiers Saint-Cyprien et du Mirail). Il avait obtenu à l'époque 43 votes et emmène aujourd'hui une liste appelée "Toulouse aux travailleurs, pas aux spéculateurs". Ce n'est pas la première fois que le parti présente un candidat à Toulouse, c'était déjà le cas en 2008 avec Thierry Dupin (le parti s'appelait "Parti des travailleurs" à l'époque).  Ces deux tête de liste surprise ont donc réussi à réunir 70 colistiers, sous réserve de validation par le Ministère de l'Intérieur.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu