Politique

Recours contre les élections régionales : Laurent Wauquiez peut encore cumuler

Par Mathilde Montagnon, France Bleu Drôme-Ardèche, France Bleu Isère, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 18 janvier 2016 à 18:20

Laurent Wauquiez (LR) a fait alliance avec l'UDI et le Modem avant le 1er tour.
Laurent Wauquiez (LR) a fait alliance avec l'UDI et le Modem avant le 1er tour. © Radio France - Virginie Salanson

Jusqu'à quand Laurent Wauquiez va-t-il rester maire du Puy-en-Velay ET Président de la région Auvergne-Rhône-Alpes ? Un mois après son élection à la présidence de la région, Laurent Wauquiez est toujours député-maire du Puy. Car il échappe de façon provisoire à la loi sur le non-cumul des mandats.

Des dizaines de recours ont été déposés au Conseil d’État contre les élections régionales de décembre dernier en France. Des recours qui concernent plusieurs régions et qui suspendent l'application de la loi sur le non-cumul des mandats, le temps que les hauts-magistrats valident ou non le scrutin en question.

Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes pas moins de six recours ont été déposés. Mais on a du mal à comprendre d'où ils viennent : il y avait neuf listes au premier tour des élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes. Du Parti socialiste, aux Républicains, en passant par le Front national ou 100% citoyens, tous les représentants des candidats affirment aujourd'hui qu'ils ne sont pas à l'origine de ces recours. Ce n'est donc pas une initiative politique officielle, organisée et revendiquée. Comme cela peut être le cas dans d'autres région. En PACA par exemple, Marion Maréchal Le Pen conteste l’élection de Christian Estrosi.

Mais en  Auvergne-Rhône-Alpes, les requérants sont des inconnus, de simples citoyens. Nous avons pu contacter l'un d'eux, qui refuse de s'expliquer et qui nous a raccroché au nez. 

"on n'a pas été coupés, je n'ai rien à dire sur ce dossier"

Des recours qui posent question. Qui étonnent notamment Jean-Charles Kohlhaas, candidat écologiste au premier tour de ces régionales : "en dehors de recours qui viendraient d'individus mal informés qui poseraient un recours pour poser un recours, le seul intérêt il est à chercher du côté de Laurent Wauquiez puisque ces recours suspendent la question du cumul des mandats (...) on peut dire que cela ne profite qu'à lui. Après il n'y a aucune preuve que ce soit lui qui soit à l'origine de ces démarches".

JC Kohlhaas, candidat écologiste au premier tour des Régionales

Ce qui est sur c'est qu'en attendant leur examen par le Conseil d’État, Laurent Wauquiez reste maire du Puy en Velay, plusieurs mois. Alors qu'il avait annoncé pendant la campagne sa démission en cas de victoire aux Régionales.