Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Politique DOSSIER : Le projet de l'A45 entre Saint-Étienne et Lyon

Recul de l'État sur l'A45 : pour Gaël Perdriau, "sans doute, Gérard Collomb a une responsabilité"

mardi 24 avril 2018 à 0:34 Par Angy Louatah, France Bleu Saint-Étienne Loire

Après nos révélations sur le plan B envisagé par le préfet de Région autour du projet d'autoroute entre Saint-Étienne et Lyon, il apparaît de plus en plus net que l'A45 a du plomb dans l'aile. Un recul du gouvernement que le maire de Saint-Étienne Gaël Perdriau impute au ministre de l'Intérieur.

Le maire de Saint-Étienne estime que l'ancien maire de Lyon joue un rôle dans le dossier de l'A 45
Le maire de Saint-Étienne estime que l'ancien maire de Lyon joue un rôle dans le dossier de l'A 45 © Maxppp - maxppp

Saint-Étienne, France

Le scénario qui remplace l’A45 est déjà sur le bureau du préfet de Région. C'est l'information que nous vous révélions ce dimanche et qui enterre encore un peu plus le projet d'autoroute entre Saint-Étienne et Lyon. Ce lundi, le maire de Saint-Étienne Gaël Perdriau, défenseur du projet, a réagi à ce nouveau coup de pelle sur le cercueil de l'A45 en nommant le ministre de l'intérieur et ancien maire de Lyon Gérard Collomb comme ayant "sans doute, une responsabilité dans la décision de ne pas signer le contrat et donc le début des travaux de l'A45."

C'est un problème politique

"Sans doute, Gérard Collomb a une responsabilité" (Gaël Perdriau)

Le maire de Saint-Étienne est évidemment opposé à ce scénario alternatif, mais il estime que cette anticipation du représentant de l'État lui fournit de nouveaux arguments dans la bataille pour l'A45 : "ce plan B a un seul mérite, c'est qu'il montre, au travers de son coût évalué à environ 400 millions d'euros, (300 à 400 millions d'euros selon nos informations) ce qui correspond à l'engagement de l'État pour financer l'A45, que ce n'est pas un problème financier. Ce n'est pas non plus un problème environnemental puisque Nicolas Hulot m'a confirmé que toutes les précautions avaient été prises dans le cahier des charges, ce n'est pas non plus un problème lié au marché puisque l'Etat a retenu la société Vinci..."

"J'en conclus donc que c'est un problème politique" poursuit le maire de Saint-Étienne avant de nommer le ministre de l'Intérieur et ancien maire de Lyon qui n'a jamais défendu le projet : "sans doute, Gérard Collomb a une responsabilité sur la décision de ne pas signer le contrat et donc le début des travaux de l'A45, ce sont les échos qui me reviennent de manière régulière et on sait maintenant que l'obstacle n'est pas financier".