Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Redécoupage des cantons en Gironde : le préfet présente le projet aux conseillers généraux

-
Par France Bleu Gironde

La séance plénière du Conseil Général pourrait être agitée ce matin : le préfet de Gironde présente aux élus le projet de redécoupage de la Gironde en 33 cantons. L'opposition a déjà annoncé qu'elle voterait contre ce projet, qui pour elle, est incohérent et défavorise les zones rurales.

L'hémicycle du Conseil Général de Gironde
L'hémicycle du Conseil Général de Gironde - Conseil général de Gironde

Le débat risque d'être animé ce vendredi matin à l'hôtel du département, à Bordeaux.  Dans le cadre de la réforme territoriale lancée par le gouvernement, le préfet présente aux élus le projet de redécoupage des cantons de Gironde, réalisé par ses services.

Presque deux fois moins de cantons

Le projet prévoit de ne conserver que 33 cantons au lieu des 63 actuels (pour voir la carte, cliquez ici).

L'objectif est de mieux coller aux réalités démographiques du département, et d'en finir avec les grands écarts de population entre les cantons ruraux et les cantons urbains. Actuellement , le canton le moins peuplé , celui de Captieux, compte 2000 habitants, le plus peuplé, celui d'Audenge, 30 fois plus.

Dans le nouveau projet, les variations de population entre cantons sont beaucoup moins grandes, entre 35000 habitants pour le nouveau canton de la Teste,  et 52000 pour le nouveau canton d'Eysines. En campagne, cela crée des territoires très étendus, comme le nouveau canton de Pineuilh - dans le Haut Entre deux Mers - qui comptera 90 communes, parfois très éloignées. Autre exemple : le canton de Langon couvrira tout le sud-Gironde. sept nouveaux chefs-lieux de cantons apparaissen , comme Lacanau, Salles, Ambarès ou Gujan-Mestras. A Bordeaux, seuls cinq des huit cantons actuels sont conservés 

Le nombre de cantons est quasiment divisé par deux, mais au final, il y aura plus de conseillers généraux, rebaptisés conseillers départementaaux.  Ils seront 66 dans l'assemblée départementale qui sera élue en mars 2015, puisque la nouvelle loi électorale prévoit deux élus par territoire, un homme et une femme ....

L'opposition votera contre

A droite et au centre, le groupe Communauté d'avenir, emmené par Yves D'Amécourt, le conseiller général UMP de Sauveterre-de-Guyenne, est vent debout. Pétition, réunions publiques  : il a lancé une vaste offensive contre ce projet, qu'il juge incohérent,avec des cantons à cheval sur plusieurs communautés de communes, voire sur plusieurs arrondissements 

Le monde rural est le grand perdant de cette réforme, dit l'opposition, qui y voit aussi un tripatouillage pour favoriser les socialistes, déjà largement majoritaires dans l'assemblée sortante. Faux, répond le président socialiste Philippe Madrelle.

"Les cantons ruraux seront plus nombreux que les cantons urbains"

L'avis que vont rendre les conseillers généraux est purement consultatif. Ils devraient voter quelques observations, envoyés ensuite au Ministère de l'Intérieur. Puis un décret du Conseil d'Etat viendra sceller définitivement cette nouvelle carte cantonale, sans doute avant la fin de l'année.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess