Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

REECOUTER Législative partielle Loiret : le débat entre Mélusine Harlé (LREM) et Jean-Pierre Door (LR)

jeudi 22 mars 2018 à 20:29 Par Eric Normand, France Bleu Orléans

Législative partielle : Le grand débat de la 4ème circonscription du Loiret, celle de Montargis, s'est tenu sur France Bleu Orléans et Apostrophe45 ce jeudi soir. Le député Les Républicains, Jean Pierre Door est en tête à l'issue du 1er tour, il devance Mélusine Harlé, de La République en Marche.

 Le débat entre Mélusine Harlé (LREM) et Jean-Pierre Door (LR)
Le débat entre Mélusine Harlé (LREM) et Jean-Pierre Door (LR) - Anthony Gautier

Montargis, France

Avant le second tour de la législative dans le Loiret, Jean-Pierre Door  (LR) et Mélusine Harlé (LREM) étaient au micro de France Bleu Orléans  pour un grand débat de l'entre-deux-tours. Chacun a développé ses derniers arguments pour convaincre les abstentionnistes de se déplacer dimanche. 

Dans cette 4ème circonscription du Loiret, celle de Montargis, c'est  Jean-Pierre Door qui est arrivé en tête dimanche dernier avec 38% des  voix, loin devant Mélusine Harlé qui a recueilli 20%. Mais ce premier tour a aussi été marqué par une très forte abstention,  et cette abstention a clairement pénalisé la candidate de la majorité  présidentielle : de sa capacité à mobiliser ou non son électorat dépend  clairement l'issue du second tour.

Le nombre de voix recueillies par Mélusine Harlé a été divisé par 2,3 -  soit une perte de presque 6 000 voix par rapport à juin (elle passe de 10 215 voix à 4 406 voix). La politique du gouvernement est sans doute la raison de cette diminution importante du nombre de voix : hausse de la CSG, les manifestations des retraités et des fonctionnaires mais aussi la fronde contre la limitation de la vitesse. 

Le débat dans les studios de France Bleu Orléans avec Apostrophe 45 - Aucun(e)
Le débat dans les studios de France Bleu Orléans avec Apostrophe 45 - Anthony Gautier

Voici les principales déclarations du débat : 

La mise en examen de Nicolas Sarkozy 

C'est un ami donc je ne peux qu'apporter mon soutien ; laissons faire la justice, mais sur la forme il y a un certain acharnement contre lui - Jean-Pierre Door (LR) 

Parler d'acharnement à propos d'une justice qui doit être libre et indépendante, c'est problématique quand on est élu de la République ! - Mélusine Harlé (LREM)

Invalidation de l'élection 

Les deux candidats sont revenus sur la décision du Conseil constitutionnel qui a annulé l'élection du député sortant Jean-Pierre Door, notamment pour avoir diffusé deux messages sur Facebook qualifiés de "propagande électorale." Seules 8 voix le séparaient de Mélusine Harlé. 

C'est vrai que je l'ai en travers de la gorge, le Conseil constitutionnel a simplement cherché un motif parce que l'écart de voix était très faible, ce sont les électeurs qui ont été volés - Jean-Pierre Door (LR)

La décision du Conseil Constitutionnel va faire jurisprudence, j'en suis très fière, les publications sur les réseaux sociaux doivent être prises en compte comme de la propagande électorale - Mélusine Harlé (LREM)

Grève de la fonction publique

Des milliers de personnes sont descendues dans la rue en France, 5000 rien que dans le Loiret. Les deux candidats, une fois n'est pas coutume, ont défendu la réforme du gouvernement et la suppression de 120 000 fonctionnaires en 5 ans. 

Je suis pour les réformes, il y a 1 Français sur 4 dans la fonction publique, ce n'est pas ceux-là qui apportent des richesses à la France - Jean-Pierre Door (LR)

Ce qui est important de dire, c'est que le gouvernement porte un projet de refondation extrêmement complet et pertinent, y compris pour la fonction publique - Mélusine Harlé (LREM)

Controverse du jeudi 22 mars 2018 - 1

Controverse du jeudi 22 mars 2018 - 2

La réforme de la SNCF

Compte tenu du contexte actuel, la méthode des ordonnances est une bonne méthode, le statut des cheminots doit évoluer, car la pénibilité de leur travail a considérablement évolué - Mélusine Harlé (LREM)

Il faut désendetter la SNCF et arriver à l'égalité du statut public et du statut privé ; les cheminots ont le droit de grève, mais je regrette la forme qu'ils ont choisie pour cette grève - Jean-Pierre Door (LR)

Controverse du jeudi 22 mars 2018 - 3

La hausse de la CSG pour les retraités

Il y a une réalité comptable que le gouvernement prend en compte pour préserver notre modèle social et il y aura aussi la suppression de la taxe d'habitation - Mélusine Harlé (LREM)

Les retraités sont les victimes de cette hausse de la CSG ; moi, je suis pour la TVA sociale, c'est ce qu'ont fait l'Allemagne, la Belgique et la Suède - Jean-Pierre Door 

La limitation de vitesse à 80 km/h

La vitesse est la première cause d'accidents, faisons ce test pour la sécurité routière, on va moins consommer de carburants et moins user nos voitures en roulant moins vite - Mélusine Harlé (LREM)

Il n'y a pas que la vitesse, il y a surtout la toxicomanie et l'alcool au volant, le 80km/heure risque d'être beaucoup plus dangereux qu'on ne le dit - Jean-Pierre Door (LR)

Controverse du jeudi 22 mars 2018 - 4

Leur conception de la politique

Si Mélusine Harlé est élue, mettra-t-elle en sommeil sa société de conseil Habile : "Bien sûr, mais je continuerai les dossiers que j'ai en cours et je ne souhaite pas devenir une politicienne professionnelle comme certains." 

Monsieur Door a voté contre la loi de moralisation politique, il est clairement dans une logique féodale, moi je suis pour l'intelligence collective - Mélusine Harlé

J'assume mon âge (75 ans), j'ai de l'énergie, j'ai de l'envie, j'ai le soutien de presque tous les maires de la circonscription parce qu'ils veulent un parlementaire de terrain, implanté ici en connaissance de cause - Jean-Pierre Door (LR)

Controverse du jeudi 22 mars 2018 - 5