Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Réécoutez le débat entre Michel Moyrand, Jacques Auzou et Jérôme Peyrat sur France Bleu Périgord

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Périgord

Evénement politique en Dordogne : Michel Moyrand, maire socialiste de Périgueux et Jacques Auzou, maire communiste de Boulazac - deux hommes qui s'aiment peu - ont débattu ce vendredi soir avec Jérôme Peyrat, le patron de l'UMP en Dordogne, en direct sur France Bleu Périgord. Réécoutez notre émission "La Grande Mêlée" en intégralité.

 Michel Moyrand, Jacques Auzou, et Jérôme Peyrat dans le studio de France Bleu Périgord
Michel Moyrand, Jacques Auzou, et Jérôme Peyrat dans le studio de France Bleu Périgord © Radio France - Marie-Sylvie Prudhomme

Parmi les thèmes abordés par Michel Moyrand, Jacques Auzou, et Jérôme Peyrat dans la Grande Mêlée politique, présentée par Antoine Balandra et Antoine Plouzennec : la percée annoncée du Front National pour les municipales 2014 - alors que Marine Le Pen a annoncé qu'elle viendrait soutenir ses candidats en Dordogne le 9 novembre prochain ; l'affaire Leonarda ; et le dossier de la nouvelle communauté d'agglomération du Grand Périgueux, dont Michel Moyrand et Jacques Auzou briguent la présidence.

Marine Le Pen en Dordogne

La présidente du Front National est en visite en Dordogne le 9 novembre prochain, à quelques mois des municipales de mars 2014. Une visite qui "ne réjouit pas " Michel Moyrand. Le maire PS de Périgueux se dit "inquiet de voir le Front National atteindre ces scores, y compris à Périgueux où un récent sondage plaçait le FN à 13%, en juin dernier ".

Pour Jérôme Peyrat, la percée annoncée du FN "traduit un grand malaise ". Mais le président de la République en est également responsable. "Il a menti avec un grand cynisme et met les gens devant un grand désarroi ".

 

Pour le maire communiste de Boulazac, Jacques Auzou, la politique du gouvernement a "nourri une véritable colère ". Selon lui, "c'est la 1ère fois dans l'histoire de la gauche que l'on oublie la case Espoir ".

L'affaire Leonarda

Les invités de la Grande Mêlée sont en revanche d'accord pour dire leur opposition à l'expulsion de Leonarda, cette jeune kosovarde arrêtée lors d'une sortie scolaire dans le Doubs. Au micro de France Bleu Périgord, Jacques Auzou explique avoir "profondément honte pour mon pays et pour la gauche. Il n’y a rien qui peut autoriser à venir kidnapper un enfant devant les enseignants et les copains. Je ne crois pas que la gauche peut sortir son épingle du jeu de la crise aujourd’hui en essayant de faire plus fort que Sarkozy ".

Le socialiste Michel Moyrand se dit lui "assez bouleversé de voir qu’on peut " faire cela à un enfant "qui est là depuis 2009, qui s’est intégrée ". "En tant qu’homme, je souffre ".

 

 

Pour Jérôme Peyrat, "c’est le zèle idiot d’un certain nombre de fonctionnaires couverts par le ministre (...). Le président de la République entretient un flou " qui provoque ce genre de situations.

La Communauté d'agglomération du Grand Périgueux

Jacques Auzou et Michel Moyrand se sont en revanche affrontés sur la question de la future Communauté d'agglomération du Grand Périgueux, qui réunira 93 000 habitants et 33 communes - le projet prévoit la fusion de la CAP, dont Michel Moyrand est le vice-président, et d'Isle-Manoire, dirigée par Jacques Auzou.

D'accord sur le principe . Les deux hommes, qui en briguent la présidence, se disent pourtant "d'accord sur les grands principes ".

"Comportement hégémonique" . Mais "le maire de Périgueux a l’obsession de faire prendre en charge des fonctionnalités et des charges de sa ville par d’autres communes ", explique Jacques Auzou, qui dénonçait récemment dans le journal Sud Ouest un "comportement hégémonique " de Michel Moyrand face aux petites communes. Le maire de Périgueux se défend, expliquant qu'il propose "un shéma de mutualisation entre les différentes communes ". "Je rappelle que la ville de Périgueux participe à la solidarité ", précise-t-il.

Les deux hommes sont enfin revenus sur leurs différends personnels, se reprochant de ne pas s'être soutenus, l'un à l'occasion de son procès, l'autre quand sa maison a failli être brûlée. "Il y aura une élection, il y aura des candidats, et les élus de l'agglomération choisiront ", conclue Jacques Auzou.

Réécoutez La Grande Mêlée de France Bleu Périgord

Choix de la station

À venir dansDanssecondess