Politique

Référendum : Nice vote "non" (97,5%) à la privatisation de l'aéroport

Par Jean-Baptiste Marie et Maxime Fayolle, France Bleu Azur jeudi 19 février 2015 à 22:00 Mis à jour le jeudi 19 février 2015 à 22:30

Visuel de la mairie de Nice pour le "NON" à la privatisation de l'aéroport.
Visuel de la mairie de Nice pour le "NON" à la privatisation de l'aéroport. © DR

Quelque 216 000 électeurs niçois étaient invités jeudi à se prononcer lors d'une consultation publique sur la privatisation de l'aéroport de Nice. Les 36.195 niçois qui ont pris part au vote ont massivement rejeté l'idée de la privatisation de l'équipement, voulue par Emmanuel Macron, le ministre de l’Économie. Le député-maire UMP de Nice Christian Estrosi s'en félicite.

97,47% ! C'est l'écrasante majorité des 36.000 Niçois qui se sont déplacés ce jeudi, qui ont voulu dire "non" à la privatisation de l'aéroport Nice Cote d'Azur. Un résultat en forme de plébiscite pour le maire de Nice, Christian Estrosi, qui se satisfaisait d'un tel résultat : "Le ministre de l'Économie ne peut pas ne pas tenir compte de ce qu'ont dit les Niçois ce soir."

Christian Estrosi - Radio France
Christian Estrosi © Radio France - Maxime Fayolle

"Une motion de censure a été rejetée à l'Assemblée Nationale. Une autre motion de censure a, elle, été votée à Nice." C. Estrosi

Référendum SON (Estrosi)

Les opposants socialistes et Front national n'étaient pas aussi enthousiastes que Christian Estrosi envers ce résultat. Un "non" écrasant très attendu selon eux, et surtout inutile à l'encontre du ministre de l'Économie, Emmanuel Macron.

Référendum ENRO (résultats)

Il est vrai que toute la journée, le camp du "non" s'était très largement mobilisé par rapport à celui du "oui". Les favorables à la privatisation n'ont pas été très nombreux à se déplacer ce jeudi, 924 exactement.

référendum MICRO TROT

Une participation en question

Si la réponse des Niçois ne faisait aucun doute auprès des politiques, c'était plutôt la question de la participation qui était la grande inconnue de ce scrutin local.

Plus de 36 000 Niçois se sont déplacés dans les 45 bureaux de vote mis à leur disposition. "Cette participation est une réussite pour un scrutin qui a lieu un jeudi et dans des bureaux de vote qui ne sont pas les bureaux habituels" s'est félicité Christian Estrosi.

A chacun sa façon de voir le verre : à moitié plein ou à moitié vide. Les opposants socialistes et Front national déploraient eux une participation très faible et dénoncaient le camouflet qu'a subi le maire de Nice. "Si moins de 17% des Niçois ont voté, cela signifie que 83% d'entre eux sont indifférents à l'avenir de l'aéroport ou n'ont trouvé aucun sens à cette consultation" explique Patrick Allemand, conseiller municipal PS.

Référendum ENRO (participation)

Dès la proclamation des résultats, Christian Estrosi a annoncé qu'il avait contacté le Premier ministre, Manuel Valls, pour demander à le rencontrer dans les plus brefs délais. Rencontré un peu plus tôt dans la journée de jeudi, le Président François Hollande a assuré à Christian Estrosi qu'il prendrait en compte le message envoyé par les électeurs niçois.

À lire aussi : > La loi Macron passe en force à l'Assemblée Nationale.> La possible privatisation de l'aéroport de Nice divise les politiques.