Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Réforme des retraites : pour Nicolas Turquois, Edouard Philippe "a donné toutes les chances" au débat

-
Par , France Bleu Poitou

Nicolas Turquois, député MoDem de la 4e circonscription de la Vienne et co-rapporteur de la loi sur la réforme des retraites a réagi sur France Bleu Poitou à la décision d'Edouard Philippe d'enclencher le 49-3.

Le député Modem Nicolas Turquois (photo archives)
Le député Modem Nicolas Turquois (photo archives) © Radio France - vincent Hulin

Les réactions se multiplient depuis l'annonce d'Edouard Philippe d'utiliser l'article 49-3 afin d'adopter le projet de réforme des retraites sans vote. Nicolas Turquois, député MoDem de la 4e circonscription de la Vienne et co-rapporteur de la loi, a jugé sur France Bleu Poitou ce dimanche matin que le Premier Ministre "a donné toutes les chances pour qu'on fasse le débat"

Je pense qu'il a attendu le début du week-end pour voir si les choses pouvaient s'accélérer, mais on était toujours au même sujets, à revenir en permanence sur les mêmes sujets de forme. Je pense que la décision a été prise samedi. 

Le député de la Vienne avait déclaré, début février sur France Bleu Poitou, que le recours à l'article 49-3 n'était pas souhaitable. Ce dimanche 1er mars, il a affirmé qu'il ne s'agit pas d'un déni de démocratie pour autant : "ce qui est un déni de démocratie c'est de bloquer le parlement avec 40.000 amendements", faisant référence à l'obstruction assumée des députés de l'opposition

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu