Politique

Réforme du code du travail : la victoire des dockers

Par Amélie Bonté, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu vendredi 13 octobre 2017 à 17:02

Au Havre, près de 2 500 dockers travaillent sur le port
Au Havre, près de 2 500 dockers travaillent sur le port © Radio France - Amélie Bonté

La Fédéréation Nationale des ports et docks CGT a obtenu après plusieurs réunions que son accord de branche prime toujours sur les accords d'entreprises, alors que les ordonnances signées mettant en place la réforme du code du travail permettent d'inverser cette hiérarchie des normes.

La réforme du code du travail ne s'appliquera pas aux dockers. En tout cas, une partie de cette réforme, celle qui met en place l'inversion de la hiérarchie des normes dont on a beaucoup parlé et qui a fait bondir les syndicats. La fédération Nationale des ports et docks vient d'obtenir une victoire face au gouvernement : que sa convention collective prime sur les accords d'entreprises.

2.500 dockers concernés au Havre

Les dockers sont en général de toute les manifestations au Havre. Souvent redoutés d'ailleurs par les autorités locales et les acteurs du Port car ils peuvent à eux seuls bloquer facilement la ville et le premier port Français qu'est Le Havre pour le trafic de conteneurs. Ce fût d'ailleurs le cas l'année dernière, régulièrement, durant 4 mois avec la loi El Khomri. C'est donc une victoire pour cette profession, qui annonce par communiqué que sa convention collective primera sur des accords d'entreprises. Pourtant la réforme du code du travail c'est bien l'inverse et le gouvernement a accepté de faire cette exception, au terme de plusieurs réunions entre ministères des transports, du travail et des organisations patronales. Pour justifier cette exception, CGT et gouvernement avancent la spécificité du "monde portuaire" déjà acté via deux textes de lois, en 2008 et en 2015.

Impossible d'avoir une réaction notamment du secrétaire général de la CGT dockers du Havre, à part le communiqué de presse envoyé, ils ont décidé de ne pas répondre aux questions. La réforme du code du travail, en tout cas cette partie là, ce n'est donc pas pour les dockers, en revanche, ils disent vouloir continuer, par solidarité à s'opposer aux ordonnances de la loi travail qu'ils qualifient de "régression sociale". Les dockers devraient donc faire partie des cortèges le 19 octobre, jour de la prochaine manifestation à l'appel de la CGT.