Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Réforme du Parlement : l'Assemblée de Corse n'en veut pas

mardi 15 mai 2018 à 10:53 Par Patrick Vinciguerra et Jérôme Susini, France Bleu RCFM

Baisse du nombre de parlementaires, limite du cumul des mandats dans le temps, introduction d'une dose de proportionnelle ... L'Assemblée de Corse a émis ce lundi un avis négatif à ce projet de loi du gouvernement intitulé "pour une démocratie plus représentative, responsable et efficace".

Assemblée de Corse
Assemblée de Corse © Radio France

Corse, France

C'est non ! Une large majorité des conseillers territoriaux s'est prononcée contre le projet de réforme du Parlement. La Corse pourrait y perdre deux députés. Dans son rapport, l'Exécutif a donc émis un avis défavorable.  Pour son président, Gilles Simeoni, ce projet "ne prend pas en compte la spécificité de la Corse, ni ses besoins de représentativité à l'Assemblée nationale, au Sénat, mais aussi au parlement européen". 

Gilles Simeoni - Radio France
Gilles Simeoni © Radio France - RCFM

Gilles Simeoni

Au final, la majorité territoriale nationaliste a voté pour ce rapport de l'Exécutif qui émet un avis négatif, la droite s'est abstenue, alors que le groupe de Jean-Charles Orsucci, Andà per Dumane, a voté contre. Le maire de Bonifacio estime que ce projet de loi du gouvernement "va dans le bon sens", "la diminution du nombre des parlementaires leur permettra d'avoir plus de moyens" (...) "la limitation des mandats dans le temps va elle permettre un renouvellement de la classe politique". 

Jean-Charles Orsucci

Jean-Charles Orsucci - Radio France
Jean-Charles Orsucci © Radio France - RCFM