Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Réforme territoriale : les députés UMP des Ardennes votent pour la fusion avec l’Alsace

jeudi 20 novembre 2014 à 10:32 Par Aurélie Jacquand, France Bleu Champagne-Ardenne

Les députés ont adopté cette nuit l’article qui entérine la création de 13 régions en métropole, dont la région Champagne-Ardenne / Lorraine / Alsace. Un texte rejeté par la majorité des députés UMP, mais pas par les élus des Ardennes, Bérangère Poletti et Jean-Luc Warsmann.

Les députés se sont accordés sur une carte à 13 régions
Les députés se sont accordés sur une carte à 13 régions © IDÉ

Après six heures de débats acharnés et tard dans la nuit, les députés ont adopté en seconde lecture l'article du projet de loi de réforme territoriale, qui entérine la carte à 13 régions et donc la fusion de la Champagne-Ardenne avec la Lorraine et l’Alsace .

Les députés UMP alsaciens se sont pourtant battus jusqu’au bout, allant jusqu’à déployer une banderole " Ne tuez pas l’Alsace" à l’extérieur de l’assemblée et dans la salle des quatre colonnes. "Dans quelle société peut-on marier les gens contre leur gré?" , s'est exclamé le député UMP Jean-Luc Reitzer.

Les députés UMP de la Marne, Catherine Vautrin et Benoist Apparu ont déposé un amendement pour fusionner la Champagne-Ardenne à la Picardie et à la Lorraine, mais il n'a pas été adopté. D’autres députés champardennais ont au contraire soutenu le texte, c’est le cas des Ardennais Jean-Luc Warsmann et Bérangère Poletti, qui était notre invitée à 8h10:

"Les Champardennais sont tournés vers l'est"

"Je souffre de voir notre région qui n'avance pas, perd des habitants et n'arrivent pas à construire une identité" , explique Bérangère Poletti, "J'ai voté pour un territoire qui nous permettra d'avoir une métropole dans notre région, des voies de communication et des relations transfrontalières positives pour l'économie" .

"Quelle que soit la forme de cette future région, Châlons-en-Champagne aurait perdu son statut de capitale"

Cette nouvelle entité: Champagne-Ardenne / Lorraine / Alsace, aura vraisemblablement la ville de Strasbourg comme capitale. Manuel Valls, puis le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve, l'ont affirmé. "Ce n'est pas Strasbourg qui va faire mourir Châlons-en-Champagne, mais le fait même de former une nouvelle région" , reprend Bérangère Poletti qui précise que le choix n'est pas encore fait et qu'il faut attendre que le processus soit mené à terme.

Bérangère Poletti, députée UMP des Ardennes

Le texte repassera devant le sénat et l'assemblée

L’article 1 de cette loi a été adopté hier, mais le texte complet de la réforme territoriale sera soumise au vote solennel le 25 novembre à l'Assemblée nationale. Une fois voté, une CMP, commission mixte paritaire (7 députés et 7 sénateurs) se réunira le 27 novembre. Si aucun accord n’est trouvé, le texte repassera devant les deux chambres (assemblée et sénat), puis une toute dernière fois devant l'Assemblée nationale, qui a le dernier mot. L'adoption définitive du texte doit en principe intervenir avant Noël.