Politique

Réforme territoriale : rapprochement douloureux entre Picards et Nordistes

Par Elodie Touchais et Bénédicte Courret, France Bleu Nord et France Bleu Picardie vendredi 18 juillet 2014 à 11:34 Mis à jour le vendredi 18 juillet 2014 à 13:50

Les rangs de l'Assemblée nationale
Les rangs de l'Assemblée nationale © MaxPPP

Après une très longue nuit de débats, les députés ont voté ce vendredi la carte des treize régions de la réforme territoriale. Elle prévoit, entre autres, un rapprochement Nord-Pas-de-Calais - Picardie qui fait polémique.

La nouvelle carte des régions a été adoptée cette nuit (de jeudi à vendredi) par les députés. Elle prévoit notamment une fusion du Nord-Pas-de-Calais et de la Picardie. Il s'agit de créer une grande région Nord de 6 millions d'habitants mais cette idée ne fait pas l'unanimité chez les élus nordistes et picards.

Au Parti Socialiste, les députés picards Pascale Boistard et Jean-Claude Buisine défendent ce rapprochement. Cela fonde "une région d'avenir fort " pour les deux députés qui ont même signé jeudi, avec 200 élus samariens de gauche, une motion en faveur de cette fusion.

Mais ce n'est pas du goût de 8 députés du Nord qui ont carrément présenté un amendement cette nuit pour empêcher ce rapprochement. Martine Aubry, la maire de Lille, fait partie des inquiets pour qui cette alliance est une "aberration économique et sociale ". Elle le dit dans un communiqué signé avec d'autres élus PS du Nord.

La députée EELV de la Somme, Barbara Pompili, estime que cet amendement des Nordistes est une "insulte " et "un manque total d'esprit de solidarité entre les territoires ". Le président de la région Nord-Pas-de-Calais Daniel Percheron en a pris pour son grade lorsqu'elle est intervenue en séance.

Vidéo : le coup de gueule de Barbara Pompili à l'Assemblée nationale la nuit dernière.

D'autre part, l'écologiste samarienne et son compatriote de l'UMP Alain Gest, tombent d'accord pour dire que le temps manque pour préparer un peu plus cette coopération. Du côté de l'UMP, la fusion semble diviser un peu moins qu'à gauche. Cela dit, avant de convoler en juste noce, la Picardie et le Nord-Pas-de-Calais pourraient avoir encore un délai. Notamment en raison du droit d'option qui devrait être ouvert pour les départements en 2016 (les départements pourraient choisir leur région de rattachement).