Politique

Régionales 2015 : découvrez les candidats dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie

Par Eric Turpin, France Bleu Nord, France Bleu Picardie et France Bleu lundi 28 septembre 2015 à 7:00 Mis à jour le mardi 10 novembre 2015 à 6:00

 Les électeurs voteront les 6 et 13 décembre 2015
Les électeurs voteront les 6 et 13 décembre 2015 © Radio France - Eric Turpin

Qui dirigera la future grande région Nord-Pas-de-Calais-Picardie ? Marine Le Pen et Xavier Bertrand, deux candidats aux ambitions nationales, s'affrontent à droite. De quoi faire de l'ombre au socialiste Pierre de Saintignon. Tour d'horizon des candidats.

C'est la conséquence de la réforme territoriale. Nous voterons les 6 et 13 décembre prochain,  à quelques jours de la naissance des nouvelles régions. Le 1er janvier 2016, le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie fusionnent pour former la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie.  

Nous devons élire les conseillers régionaux. Ils seront 180 à siéger dans la future assemblée. Leur première tâche sera de désigner le président de la nouvelle région. 

Qui sera à la tête de la future région Nord-Pas-de-Calais-Picardie ?  Marine le Pen, la présidente du Front National, et Xavier Bertrand, député Les Républicain de l'Aisne s'affrontent à droite. Deux personnalités aux ambitions nationales qui pourraient faire de l'ombre au socialiste Pierre de Saintignon. Mais d'autres candidats se lancent dans la bataille.

Carte interactive 

Découvrez les candidats aux élections régionales dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie grâce à notre carte interactive que vous pouvez voir en plein écran. Chaque icône représente un candidat. En cliquant dessus, vous en découvrez le profil. La liste ne sera définitive qu'à la clôture du dépôt des candidatures. Notre carte interactive sera actualisée si besoin. 

Carte des candidats à la présidence de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie - Radio France
Carte des candidats à la présidence de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie © Radio France - Eric Turpin

Les candidats 

Marine Le Pen (Front National) : elle a officialisé sa candidature le 30 juin 2015  après quelques semaines de faux suspens et lancé sa campagne à Amiens dans la Somme. La présidente du FN est donnée favorite dans plusieurs sondages dans une région où son parti réalise de beaux scores. Elle ne cache pas ses ambitions nationales. Marine Le Pen sera candidate à l'élection présidentielle en 2017. ► Voir la vidéo

Xavier Bertrand (Les Républicains) :  le député-maire de Saint Quentin dans l'Aisne n'aura pas la tâche facile face à cette adversaire coriace dont le parti est bien implanté aussi bien dans le Nord-Pas-de-Calais qu'en Picardie. Il fait de l'emploi sa priorité. Une victoire donnerait une stature pour ses ambitions nationales. ► Voir la vidéo

Pierre de Saintignon (Parti socialiste) : il est peu connu du grand public. Et son nom n'a pas fait l'unanimité dans son parti. Premier adjoint de Martine Aubry à Lille et premier vice-président de la région Nord-Pas-de-Calais, il conduit la liste PS. Un parti affaibli qui n'a pas réussi à rassembler à gauche pour ces élections. Pierre de Saintignon accuse ses deux principaux adversaires de faire des élections régionales un tremplin pour leurs ambitions nationales. ► Voir la vidéo

Sandrine Rousseau (Europe Ecologie Les Verts) : elle n'a pas voulu s'allier au parti socialiste alors que le Front National menace de prendre la future grande région. Un choix que les militants ont approuvé en septembre. La conseillère régionale et porte parole d'EELV préfère une union avec le Front de gauche.  ► Voir la vidéo

Fabien Roussel (Front de gauche) : il est secrétaire du Parti communiste dans le Nord. Il a expliqué sur France Bleu Nord qu'il voulait en finir avec la politique d'austérité de l'actuel gouvernement. Il n'exclut pas une alliance avec les écologistes. ► Voir la vidéo 

Jean Philippe Tanguy (Debout la France) : Il est délégué national du parti présidé par Nicolas Dupont-Aignan et il a été choisi comme tête de liste aux régionales dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie. C'est la deuxième fois qu'il brigue un mandat après les élections européennes de 2014. ► Voir la vidéo

Eric Pecqueur (Lutte Ouvrière) : ouvrier chez Toyota à Onnaing près de Valenciennes et syndicaliste, il connait bien le monde du travail. Il repart en campagne pour dire non à la politique du gouvernement actuel et pour "faire entendre le camp des travailleurs" comme le précise l'intitulé de sa liste. ► Voir la vidéo

Les autres candidats qui se sont déclarés sont Eric Mascaro (UPR) et Sylvain Blondel (Nous Citoyens).