Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Régionales 2015 en Acal | Le portrait chinois de Jean-Georges Trouillet

jeudi 12 novembre 2015 à 18:25 Par Aymeric Robert et Blandine Costentin, France Bleu Alsace, France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu Elsass, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Sud Lorraine

Jean-Georges Trouillet est tête de liste "Non à l'Acal, oui à nos régions", pour les élections régionales 2015 en Alsace Champagne-Ardenne Lorraine. Comme la plupart des autres candidats, il répond au questionnaire de Proust ou portrait chinois que France Bleu lui a soumis.

Guillaume Tell, héros de l'indépendance de la Suisse.
Guillaume Tell, héros de l'indépendance de la Suisse. © Maxppp

Jean-Georges Trouillet, tête de liste "Non à l’Acal, oui aux régions", nous surprend en citant, comme métier qu’il n’aurait pas aimé faire, "gardien de zoo". Appartiendrait-il au cercle très fermé de ceux qui n’aiment ni les pandas roux, ni les ours blancs ? En fait, il faut y voir une allusion à la grande région considérée comme une prison, confirmée par son mot préféré : "liberté" et sa devise "Freiheit und Eintracht"(Liberté et concorde, inscrits sur une façade à Mulhouse). Unser Land, le parti dont il est issu, prône une dose de démocratie directe, comme en Suisse, et Jean-Georges Trouillet cite comme héros dans la fiction (ou la légende) la figure helvète Guillaume Tell. En revanche, sa fleur préférée n’est pas celle du pommier, mais la "rose" et il ne détesterait pas être réincarné en "chêne". Il se dit "volontaire", il privilégie l’ "humanité", à l’image de son héros dans la vie réelle, Martin Luther King. Il nous régale enfin d’un juron en alsacien, "Verdeckel noch a mol", que les dialectophones traduisent, du fond du cœur, par : "Merde alors !".

Jean-Georges Trouillet a répondu à notre questionnaire par écrit. Il n'est responsable que de ses réponses, pas du montage vidéo ci-dessous ni du choix des illustrations visuelles et sonores.

Les réponses de Jean-Georges Trouillet :

  • Votre mot préféré? : "Liberté"
  • Le mot que vous détestez ? : "Abandon"
  • Votre juron, gros mot ou blasphème favori ? : "Verdeckel noch a mol"
  • Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ? : "Gardien de zoo"
  • La plante, l’arbre ou l’animal dans lequel vous aimeriez être réincarné ? : "Le chêne"
  • Le principal trait de votre caractère : "Volontaire"
  • La qualité que vous préférez chez l’Homme : "L’humanité"
  • Votre principal défaut : "L’exigence"
  • Votre occupation préférée : "Ecrire"
  • La fleur que vous aimez : "La rose"
  • Votre héros dans la fiction : "Guillaume Tell"
  • Votre héros dans la vie réelle : "Martin Luther King"
  • Ce que vous détestez par-dessus tout : "La trahison"
  • Votre devise : "Freiheit und Eintracht (liberté et concorde, devise que l’on trouve peinte sur une façade Place de la Réunion à Mulhouse)"

Découvrez aussi les portraits chinois de