Politique

VIDEO | Régionales 2015 : Fabien Roussel, tête de liste Front de gauche, veut en finir avec la politique d'austérité

Par Eric Turpin, France Bleu Nord lundi 21 septembre 2015 à 8:40

Fabien Roussel, tête de liste du Front de Gauche aux élections régionales 2015
Fabien Roussel, tête de liste du Front de Gauche aux élections régionales 2015 © Radio France - Eric Turpin

Fabien Roussel, tête de liste PC-Front de gauche aux élections régionales dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie ne veut plus de la politique d'austérité. Il présente son projet comme une véritable alternative. Il a répondu lundi aux questions de France Bleu Nord.

Fabien Roussel porte un véritable projet pour la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. La tête du liste du PC-Front de gauche, invité lundi matin de France Bleu Nord, ne se voit pas en simple arbitre d'une élection qui se jouerait entre la droite, le PS et le Front National.  

« On porte une ambition pour cette région et surtout on veut montrer qu'il est possible de sortir de la politique d'austérité », justifie t-il, « C'est plus possible de faire des sacrifices, de se serrer la ceinture. Nous pensons qu'il est possible d'avoir un vrai travail et un vrai salaire ».

Alliance avec les écologistes

Une alliance est elle possible avec Europe Ecologie Les Verts pour faire barrage au Front National favori dans les sondages ?  « On leur tend toujours la main. Si nous arrivons à nous rassembler sur des propositions fortes pour notre région, nous arrivons à travailler ensemble », répond Fabien Roussel qui met en avant le nombre d'habitants de la région pour peser sur les décisions.  

« Une région de 6 millions d'habitants, nous pensons que c'est une force. Nous pourrions peser demain sur les décisions de Paris ou de Bruxelles pour que notre région se fasse respecter », affirme le candidat du Front de gauche, « 500 000 chômeurs dans notre région, ce n'est plus supportable, des services publics dégradés . Il est temps qu'on tape du poing sur la table. Six millions d'habitants, c'est une force et c'est à ces six millions que nous nous adressons »

Une véritable alternative

Fabien Roussel rejette la proposition du premier secrétaire du Parti socialiste de faire un référendum pour interroger le peuple de gauche sur l'unité pour les régionales. « Jean Christophe Cambadélis devrait s'interroger sur les raisons pour lesquelles son gouvernement est autant sanctionné et qui fait que la gauche est déshabillée », explique le candidat du Front de gauche, « Nous serons la seule liste à gauche à porter une véritable alternative »

Même si le second tour est encore loin, Fabien Roussel serait il prêt à soutenir Pierre de Saintignon ? « Je suis un sportif de haut niveau. Quand je fais du saut de haie, je saute d'abord  la première haie avant d'aborder la deuxième. Je pense d'abord au premier tour, après on verra », répond la tête de liste PC-Front de gauche. 

Le Front National

Le Front National est il un danger ? « Le danger aujourd'hui, c'est qu'il y a 500 000 chômeurs ici et c'est à ça qu'il faut s'attaquer en priorité », martèle Fabien Roussel,  « La priorité c'est de répondre aux problèmes des gens et les sondages montrent que leur première préoccupation, c'est le chômage,  c'est aussi le pouvoir d'achat. Quand on aura répondu à ces questions là, le Front national se dégonflera tout seul »

Regardez la vidéo de Fabien Roussel