Politique

Compétences régionales (1/5) : les transports en Languedoc-Roussillon

Par Isabelle Lassalle, France Bleu Gard Lozère, France Bleu Hérault et France Bleu Roussillon vendredi 23 octobre 2015 à 10:09

TER de la région Languedoc-Roussillon.
TER de la région Languedoc-Roussillon. © Maxppp

Les 6 et 13 décembre 2015, auront lieu les élections des régionales. À six semaines de cette échéance, bilans chiffrés dans notre région du Languedoc-Roussillon. Le premier thème abordé, ce vendredi 23 octobre, est celui des transports.

Dans le cadre de la réforme territoriale, le Languedoc-Roussillon fusionnera avec Midi-Pyrénées au 1er janvier 2016. Mais le nom de cette nouvelle région n'est pas encore connu. Le Languedoc-Roussillon est aujourd'hui dirigé par la gauche, les socialistes et apparentés, avec Damien Alary à sa tête (de 2014 à 2015), suite au décès de Christian Bourquin (PS) qui succédait lui-même au décès de Georges Frêche. 

Les transports non-urbains entrent dans les compétences de la région : c'est-à-dire la gestion des transports régionaux des voyageurs, dont le réseau des TER, et la participation au financement des infrastructures comme les nouvelles lignes des TGV. Retour sur les budgets dans les transports entre 2011 et 2015.

Répartition du budget Languedoc-Roussillon (moyenne de 2011 à 2015). - Radio France
Répartition du budget Languedoc-Roussillon (moyenne de 2011 à 2015). © Radio France - Isabelle Lassalle

Les transports représentent, en moyenne sur les cinq années de 2011 à 2015, 21 % du budget global de la région Languedoc-Roussillon. Ce budget correspond à 248 millions d’euros avec un pic observé en 2014.

La part allouée au trafic des lignes TER est assez stable, en moyenne à 45 % du budget des transports, soit près de la moitié. Pour les Lignes à Grande Vitesse, les moyens sont beaucoup plus variables avec un gros investissement en 2014, qui correspond au contournement Nîmes – Montpellier pour la nouvelle ligne TGV.

Budget TRANSPORTS en Languedoc-Roussillon (en millions d'euros) - Radio France
Budget TRANSPORTS en Languedoc-Roussillon (en millions d'euros) © Radio France - Isabelle Lassalle

Le trajet à un euro sur les TER

Pour la première fois durant l’été 2011, le conseil régional expérimente le trajet à un euro sur la liaison entre Nîmes et Le Grau-du-Roi. Devant le succès des expérimentations, le projet est progressivement étendu à d’autres lignes de la région.

Depuis le 5 janvier 2015, tous les trajets sur les TER de la région sont à un euro. Ce tarif est indépendant du parcours et de la distance. La seule condition : réserver son billet sur Internet et l’imprimer soi-même. Toutefois, le nombre de billets offerts à un euro varie selon la fréquentation des TER.

Le développement des Lignes à Grande Vitesse

En Languedoc-Roussillon, les lignes à Grande Vitesse ne sont disponibles qu’aux extrémités de la région. À l’ouest, de la frontière espagnole à Perpignan et à l’est, du Rhône jusqu’à Nîmes. Dans les projets, deux nouvelles lignes devraient permettre de relier ces deux segments.

Le contournement Nîmes – Montpellier est déjà prévu pour fin 2017. Les travaux ont nécessité un fort investissement en 2014 pour la région, qui s’est engagée sur la globalité de ce projet, à près de 400 millions d’euros. La liaison Montpellier – Perpignan est encore à l’étude.

Et aussi

L’Assemblée nationale et le Sénat ont voté le troisième volet de la réforme territoriale le 16 juillet dernier. La loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) modifie les compétences des régions.

Compétences de la région : les missions de la collectivité. - Aucun(e)
Compétences de la région : les missions de la collectivité. - IDE