Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Régionales 2015 : Marine Le Pen invitée de France Bleu Picardie

jeudi 12 novembre 2015 à 9:48 Par Eric Turpin, France Bleu Picardie

Marine Le Pen, tête de liste du Front National aux élections régionales dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, était l'invitée jeudi matin de France Bleu Picardie. Elle s'est notamment réjouie des propos de Manuel Valls, favorable à un front républicain au second tour.

Marine Le Pen
Marine Le Pen © Maxppp - Josselin Clair

Interrogée sur la publication par la Voix du Nord d'un cahier spécial dans lequel figure la proposition du Front National « d'éradiquer toute immigration bactérienne »,  Marine Le Pen a répondu jeudi matin sur France Bleu Picardie qu'il s'agissait d'un « mauvais copié-collé ».

« La formulation peut paraître étrange à chacun mais ce qui m'intéresse c'est le fond du problème », a précisé la tête de liste FN dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie. « Nous avons l'obligation se tenir compte des risques de pathologies infectieuses liées à une immigration massive, alors que les services de maladies infectieuses et tropicales  donnent des chiffres inquiétants », a-t-elle ajouté. 

Marine Le Pen répond aux questions de Vincent Delorme

Patriotisme économique

Marine Le Pen veut mettre en place le patriotisme économique si elle devient présidente de la future grande région. « Il m'apparaît normal que les entreprises régionales, donc l'emploi local, bénéficient notamment des marchés publics de la région ». La présidente du Front National veut ajouter des critères sociaux et environnementaux. 

Canal Seine-Nord

« Nous le voulons », a assuré Marine Le Pen, « Le problème c'est qu'il n'est pas financé. Il manque 700 millions d'euros. Il faut donc se bouger ».

Front républicain

Marine Le Pen a ironisé en réaction à l'appel à la fusion des listes de gauche et de droite au second tour des élections régionales pour faire barrage au Front National. « Au moins, les choses sont claires. Manuel Valls a annoncé l'UMPS décomplexé. Ils assument leur proximité politique. Ils ont la même vision, ils défendent la même Europe destructrice », a lancé la tête de liste FN dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie. 

A LIRE AUSSI : Régionales 2015 : découvrez les candidats dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie