Politique

Régionales 2015 : Nicolas Dupont-Aignan à Bordeaux pour présenter la tête de liste de Debout la France

Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Creuse, France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde, France Bleu La Rochelle et France Bleu Limousin mercredi 28 octobre 2015 à 15:34

Nicolas Dupont-Aignan et Yvon Setze à Bordeaux
Nicolas Dupont-Aignan et Yvon Setze à Bordeaux © Maxppp

Le député de l'Essonne était de passage ce mercredi matin à Bordeaux pour présenter Yvon Setze. Ce maire d'un petit village du Lot et Garonne sera la tête de liste de Debout la France en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. Le parti gaulliste se présente comme "l'alternative face au trio infernal".

"Une nouvelle génération d'élus pour un grand ménage dans nos régions" :  voilà comment se présentent les candidats aux prochaines élections régionales de  Debout La France, le parti de Nicolas Dupont Aignan. Le Député de l'Essonne était à Bordeaux ce mercredi aux côtés de la tête de liste de son mouvement à  la future grande région Aquitaine-Limousin-Poitou Charentes. Il s'agit d'Yvon Setze, un menuisier-ébéniste, maire de Montagnac-sur-Lède dans le Lot et Garonne, et responsable départemental de la CGPME, la Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises.Il était encore il y a 6 mois membre du Modem.

Nicolas Dupont Aignan se dit "certain"  que  son parti va réussir un bon score à ces élections. 

Une grande majorité des français rejette à la fois François Hollande, Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen. Pourtant, on nous enferme dans ce trio infernal. Nous, nous proposons un vrai changement , dans un esprit de rassemblement. Beaucoup de gens qui nous rejoignent disent çà suffit. On n'est pas obligé de repartir avec ceux qui se sont toujours trompés, et on n'est pâs obligé de partir à l'aventure avec le Front National.

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France.

"Nous proposons une vraie alternative"

Le patron du mouvement décrit sa tête de liste comme un homme proche du terrain. Dans le cadre de la création de la nouvelle grande région, il craint par ailleurs une centralisation des services à Bordeaux, ce qui va entraîner selon lui une désertification du reste du territoire.

C'est une folie, c'est absurde. Les villes moyennes devraient être au contraire des supports de développement. C'est pourquoi on propose des choses concrètes, comme le haut débit Internet partout. C'est bien plus intéressant que la LGV, et ce serait beaucoup moins cher

"Nous voulons un groupe indépendant à la Région"

Tony Lambert, secrétaire départemental de Debout la France, sera la tête de liste pour la Gironde.  Agé de 33 ans, il est cadre commercial dans une société qui fait la promotion de la gastronomie médocaine. Il veut porter, dit-il, une voix "différente, indépendante et exemplaire" 

Des gens jeunes qui comme moi s'engagent en politique, c'est vraiment pour apporter du sang neuf, on n'a pas de casserole à traîner derrière nous, et on peut vraiment amener quelque chose de nouveau" Tony Lambert, tête de liste Debout la France pour les Régionales en Gironde.

"On n'est pas là pour avoir un siège bien au chaud, mais pour s'engager"

La liste de Debout la France sera déposée dès lundi prochain en Préfecture de Gironde. 10 listes se sont déjà déclarées pour le scrutin des 6 et 13 décembre dans la région Aquitaine-Limousin Poitou-Charentes.