Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Régionales 2015 : Pierre de Saintignon dit "stop" aux petites phrases de Manuel Valls

jeudi 12 novembre 2015 à 18:28 Par Eric Turpin, France Bleu Nord et France Bleu Picardie

Pierre de Saintignon, tête de liste du Parti socialiste aux élections régionales dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie tape du point sur la table. Il a demandé jeudi au premier ministre de cesser les petites phrases sur une possible fusion des listes de gauche et de droite face au Front National.

Pierre de Saintignon, tête de liste PS aux régionales
Pierre de Saintignon, tête de liste PS aux régionales © Maxppp - Baziz Chibane

Pierre de Saintignon, tête de liste PS aux élections régionales dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie siffle la fin de la récréation. Il a demandé jeudi à Manuel Valls de cesser les petites phrases sur une possible fusion des listes de gauche et de droite entre les deux tours pour faire barrage au Front National, donné favori dans les sondages. 

« Toutes ces petites phrases qui sortent depuis plusieurs jours, je dis stop !  La question est de laisser les candidats et en l’occurrence moi-même faire une campagne tranquille »,  déclare Pierre de Saintignon. 

« Chacun a pu mesurer ce qu'était la proposition des candidats pour la région. Chacun a pu mesurer que je souhaite rester dans cette région pour vraiment m'occuper des gens. C'est leur emploi leur santé, le développement économique, l'école, les trains. Je veux qu'on me laisse faire cette campagne tranquillement au contact des habitants et rien qu'au contact des habitants », a ajouté le candidat socialiste.

A LIRE AUSSI : Marine Le Pen se "réjouit d'une fusion UMPS au second tour"

Pierre de Saintignon joint par Frédéric Métézeau