Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales 2015 : premier débat depuis les attentats de Paris en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes

-
Par , France Bleu Gironde

La vie politique reprend petit à petit après les attentats parisiens avec en toile de fond les prochaines élections régionales en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. Ce vendredi, une partie des candidats se sont affrontés lors d'un débat.

Les candidats aux élections régionales ont débattu pendant 1h30
Les candidats aux élections régionales ont débattu pendant 1h30 - Clément Carpentier

Ce vendredi 20 novembre, les journaux Sud-Ouest, la Nouvelle-République du Centre-Ouest, le Populaire du Centre et La Montagne, en partenariat avec la chaîne de télévision TV7 Bordeaux, ont organisé un grand débat avec les têtes de listes des six principaux partis en lice pour les élections régionales des 6 et 13 décembre prochains. 

Le reportage France Bleu Gironde de Clément Carpentier

Un débat un peu particulier à peine une semaine après les attaques terroristes de Paris. D'ailleurs, le seul moment où personne ne s'est coupé la parole, c'est lorsque au tout début du débat, les candidats ont dit un mot sur la situation actuelle du pays. Tous ont dénoncé et condamné fermement les attentats mais certains ont aussi rappelé qu'il fallait reprendre la vie démocratique et le débat. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les candidats ont notamment abordé la question des transports, du budget et de l'emploi dans la future grande région Aquitaine - Poitou Charent - Limousin et chacun a tenu ses positions. Mais surtout étant donné le contexte national actuel, chaque candidat a bien fait attention à son vocabulaire, pas question de créer la polémique. Même si Alain Rousset, le candidat socialiste n'a pas hésité à accuser Virginie Calmels de "menteuse". 

"La campagne rassemble les français" V.Calmels, candidate Les Républicains

Choix de la station

À venir dansDanssecondess