Politique

Régionales 2015 : quelles sont les propositions des principaux candidats sur l'emploi ?

Par Eric Turpin et Olivier Estran, France Bleu Nord et France Bleu Picardie mardi 27 octobre 2015 à 10:59

Marine Le Pen, Xavier Bertrand, Sandrine Rousseau et Pierre de Saintignon
Marine Le Pen, Xavier Bertrand, Sandrine Rousseau et Pierre de Saintignon © Maxppp - Radio France

Le chômage reste un fléau dans la future grande région. On compte 117 000 demandeurs d'emploi en Picardie, 270 000 dans le Nord-Pas-de-Calais. L'emploi est la priorité pour les candidats aux élections régionales. Ils n'hésitent pas à faire monter les enchères.

Si le chômage baisse légèrement en septembre, selon les chiffres publiés par Pole Emploi, ils progressent sur un an. +3.4% en Picardie et +1.8% dans le Nord-Pas-de-Calais. On compte 387 000 demandeurs d'emploi dans la future grande région. C'est l'une des plus touchée par le chômage en France. Autant dire que l'emploi est la priorité des candidats aux élections régionales. 

L'apprentissage

Le socialiste Pierre de Saintignon rêve de créer 20 000 emplois en six ans. Il veut généraliser un dispositif testé dans la métropole lillois qui consiste à multiplier les contrats en alternance en mettant face à face des chefs d'entreprises et des jeunes défavorisés. Il veut aussi doubler le nombre d'apprentis pour atteindre 50  000, en assouplissant les règles. 

Cela ressemble à la proposition de Xavier Bertrand. Le candidat Les Républicains promet un numéro vert pour les chômeurs et une formation immédiate pour ceux qui acceptent un des 120 000 emplois qui restent vacants dans la grande région, en assouplissant un système trop bureaucratique. Xavier Bertrand imagine trouver du travail pour 60 000 personnes. 

La transition énergétique

La solution, c'est la transition énergétique, avec le développement des services publics, des services à la personne et de nouvelles entreprises, affirme Sandrine Rousseau pour les écologistes et frondeurs de gauche. Elle mise sur la création de 50 000 emplois en cinq ans. 

Marine Le Pen n'a pas encore annoncé de chiffres mais la candidate Front National veut renforcer l'apprentissage et s'appuyer sur le développement des circuits courts pour aider les agriculteurs locaux et les petites entreprises. Elle veut aussi favoriser les entreprises locaux dans l'attribution des marchés publics en instaurant un critère social et un critère environnemental. 

A LIRE AUSSI ► Régionales 2015 : découvrez les candidats dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie