Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales 2021 : la députée Marie-Ange Magne sera la tête de liste Modem-LREM en Haute-Vienne

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Limousin

L'actuelle députée de Haute-Vienne Marie-Ange Magne mènera la liste Modem-LREM en Haute-Vienne, aux côtés de la tête de liste régionale Geneviève Darrieussecq. La ministre chargée de la Mémoire et des Anciens combattants, cadre du Modem, est soutenue en Nouvelle-Aquitaine par LREM.

Marie-Ange Magne (à gauche) aux côtés de Geneviève Darrieussecq
Marie-Ange Magne (à gauche) aux côtés de Geneviève Darrieussecq © Radio France - Nathalie Col

A six semaines du premier tour des élections régionales du mois de juin, on a appris ce lundi que c'est l'actuelle Députée de la 3e circonscription de Haute-Vienne, Marie-Ange Magne, qui mènera la liste Modem-LREM en Haute-Vienne, dans le sillage de la tête de liste régionale Geneviève Darrieussecq. La ministre chargée de la Mémoire et des Anciens combattants, cadre du Modem, est soutenue en Nouvelle-Aquitaine par la République en marche pour le scrutin des 20 et 27 juin. 

Il faut redonner de la fierté à la Haute-Vienne - Geneviève Darrieussecq et Marie-Ange Magne

Geneviève Darrieussecq était en Haute-Vienne, ce lundi, à Panazol, pour officialiser l'entrée en campagne de Marie-Ange Magne et toutes les deux ont insisté sur l'importance de "redonner sa fierté à la Haute-Vienne". Une fierté perdue, selon elles, depuis la fusion des régions et la perte de statut de capitale régionale pour Limoges. "On l'a mal vécu, donc c'est important pour moi de faire compter la Haute-Vienne dans la grande région et de porter sa voix" insiste Marie-Ange Magne. Pour la députée, élue en 2017 dans la foulée de l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République, avoir un mandat de conseillère régionale permettrait d'avoir une action complémentaire à son travail parlementaire.

Priorité à l'aménagement du territoire, notamment la RN 147

En Haute-Vienne, la campagne de la liste Modem-LREM va beaucoup se focaliser, comme les autres candidats, sur le désenclavement du département. L'aménagement de la RN 147 entre Limoges et Poitiers est ainsi présenté comme une priorité, avec la volonté de "dédoubler cette route". Cela passera-t-il par une autoroute concédée ou une voie rapide gratuite ? Pas de réponse précise à ce stade. "Il est encore trop tôt pour le dire, des études sont en cours" répond prudemment Marie-Ange Magne, qui insiste aussi sur l'importance de consulter la population.

Car le nœud du problème est bien là reconnaissent les deux candidates : trouver une solution rapide, sans négliger "un point bloquant : l'acceptabilité si cet axe devient payant pour les habitants qui font des trajets pendulaires entre le nord de la Haute-Vienne et Limoges" ou inversement. Geneviève Darrieussecq ne se dit opposée à aucune solution et insiste sur l'importance de trouver un équilibre. Une notion d'équilibre que l'on retrouve d'ailleurs plus largement dans la politique qu'elle entend mener en Nouvelle-Aquitaine. La tête de liste régionale de l'alliance Modem-LREM assure qu'elle représente, avec ses colistiers, "la seule alternative crédible, responsable et compétente" face à des adversaires qui partent de manière éparpillée.

Des adversaires renvoyés dans leurs cordes

Aucune des listes adverses n'est d'ailleurs épargnée par Geneviève Darrieussecq lorsqu'elle analyse les autres forces en présence. Elle décrit une gauche divisée et un président socialiste sortant affaibli. Les Républicains sont, pour leur part, taxés de vouloir avant tout "se compter en vue de 2022" et donc de l'élection présidentielle. Pour le Rassemblement national, la ministre résume son sentiment en une phrase : "Je ne me résous pas à voir monter le vote frontiste dans nos campagnes et je pense que c'est intimement lié au retard monumental que nous avons sur l'aménagement du territoire." 

De son côté, Geneviève Darrieussecq assure que sa liste est la seule parmi toutes les candidatures de la région, à avoir réussi un véritable rassemblement. Outre le Modem et LREM, elle est aussi soutenue par Agir, le Mouvement Radical et l'UDI. Vous retrouvez ici tous les candidats en lice pour les élections régionales en Nouvelle-Aquitaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess