Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Élections régionales : le RN Alain Rodriguez ne comprend pas le parachutage d'un Girondin en Dordogne

-
Par , France Bleu Périgord

La désignation de Jacques Colombier, élu girondin, comme tête de liste RN en Dordogne pour les Régionales n'est pas du goût de tout le monde. Le délégué départemental de la Dordogne, Alain Rodriguez, demande des explications à Marine Le Pen.

Le secrétaraire départemental Alain Rodriguez ne comprend pas la décision du parti.
Le secrétaraire départemental Alain Rodriguez ne comprend pas la décision du parti. - RN 24

C'est un Girondin, Jacques Colombier, qui va mener la liste Rassemblement national en Dordogne pour les élections régionales alors que le délégué départemental périgourdin était candidat. Cette décision du parti est incompréhensible pour Alain Rodriguez, chef de fil du RN en Dordogne. Pour lui l'explication de l'élu girondin, actuel président du groupe RN à la Région, ne tient pas. Jacques Colombier justifie son investiture en évoquant "un problème d'instabilité dans ce département". "Il fallait bien un motif de parachutage" rétorque Alain Rodriguez, qui affirme que venir se présenter en Dordogne : "c'est du velours" pour ce candidat bordelais du Rassemblement national, avant d'ajouter que selon lui, le nombre d'adhérents est en hausse de 35% dans le département.

Une demande d'explications à Marine Le Pen

Alain Rodriguez pour qui la décision est difficile à accepter a écrit à Marine Le Pen. Il souhaite que la patronne du RN démente cette "accusation d'instabilité" à la fédération périgourdine, dont il se dit victime. Il voudrait également avoir des explications sur le choix de Jacques Colombier, élu girondin, en tant que tête de liste.

La fédération RN de Dordogne a connu ces derniers mois, des changements à sa tête et parmi ses élus. Karine Ménard nommé à la tête de la fédération en novembre dernier a quitté ses fonctions trois mois après en février, remplacée par son adjoint Alain Rodriguez.  Robert Dubois, conseiller régional sortant et figure emblématique du RN en bergeracois a quitté le parti le parti le 15 avril dernier avec une autre élue à la mairie de Bergerac Catherine Dettweiller. Il expliquait alors qu'il n'était plus en phase avec la fédération départementale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess