Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales : à Rive-de-Gier la socialiste Najat Vallaud-Belkacem défend plus de moyens pour la police

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Najat Vallaud-Belkacem, tête de liste socialiste pour les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes, a visité ce lundi 24 mai le Grand-Pont, à Rive-de-Gier dans la Loire. C'est dans ce quartier qu'un policier a été grièvement blessé il y a dix jours. Elle a présenté ses propositions sur la sécurité.

Najat Vallaud-Belkacem en discussion avec des habitants du Grand-Pont, à Rive-de-Gier.
Najat Vallaud-Belkacem en discussion avec des habitants du Grand-Pont, à Rive-de-Gier. © Radio France - Céline Autin

La sécurité a beau ne pas être une compétence de la région, impossible d'y échapper pour la tête de liste socialiste aux élections régionales en Auvergne-Rhône Alpes, Najat Vallaud-Belkacem. Elle s'est rendue ce lundi 24 mai quartier du Grand-Pont, à Rive-de-Gier dans la Loire, là où un policier a été grièvement blessé dix jours plus tôt.

La candidate socialiste affiche sa fermeté

C'est un habitant du Grand-Pont depuis plus de 40 ans, Karim, qui fait visiter son quartier à Najat Vallaud-Belkacem. L'occasion de croiser des jeunes attablés à un bar, dont Samir, pour qui l'ambiance "a chuté depuis ce qui s'est passé dernièrement". La candidate socialiste abonde : "les premiers à souffrir, ce sont les habitants."

La tête de liste PS souhaite "apporter une réponse de fermeté" à la délinquance, avec davantage de moyens humains pour aider les forces de l'ordre : "nous allons créer une brigade de sécurité et de civisme, soit mille postes, qui seront aux alentours des lycées, pour assurer la sécurité de nos lycéens, mais aussi pour se déployer avec les forces de police lorsqu'il y a des tensions." À la sortie de sa visite, Najat Vallaud-Bekacem ne manque pas d'ailleurs d'interpeller directement le ministre de l'Intérieur sur ce thème :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La candidate réagit pourtant favorablement à la proposition du ministre de verbaliser les squatteurs de halls d'immeubles, devenus souvent des points de deal : "tout ce que les pouvoirs publics peuvent faire, à tous les niveaux, pour lutter contre cette insécurité-là, est bienvenu."

Des efforts sur l'équité territoriale et le soutien aux associations

La candidate a aussi souligné le manque de dynamisme du quartier, en accusant son adversaire sortant Laurent Wauquiez (LR) de négliger certains territoires : "la Région a en charge l'aménagement du territoire, d'être garante de l'équité territoriale. Souvent on pense aux zones rurales, mais dans les quartiers populaires aussi on a ce type de difficulté. Depuis plusieurs années maintenant, des territoires ont été oubliés par cette région, de façon évidente."

La candidate socialiste aux élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes, Najat Vallaud-Belkacem, en visite à Rive-de-Gier.
La candidate socialiste aux élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes, Najat Vallaud-Belkacem, en visite à Rive-de-Gier. © Radio France - Céline Autin

La visite du quartier du Grand-Pont a été précédée par une table ronde avec des habitants, pendant laquelle Najat Vallaud-Belkacem a annoncé vouloir renforcer le soutien aux associations de la région. Elle propose de multiplier par dix la part du budget qui leur est alloué, pour passer à 115 millions d'euros. Selon elle les associations jouent un rôle essentiel en matière d'éducation populaire et de cohésion sociale.

Pour afficher ce contenu Google Maps, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess