Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales 2015 | Les Bourguignons rencontrent les Francs-Comtois, et vice versa

Dijon, France

Le premier tour des élections régionales, c'est le 6 décembre. Et pour la première fois, de Mâcon à Auxerre et de Nevers à Belfort, les électeurs de Bourgogne Franche-Comté auront le choix entre dix listes. On votera entre voisins. Mais ces voisins, les connaissez-vous vraiment ? Voyage en BFC.

Les régionales ont lieu les 6 et 13 décembre.
Les régionales ont lieu les 6 et 13 décembre. © Radio France - Lucie Bombled

A l'approche des élections régionales des 6 et 13 décembre, France Bleu Belfort Montbéliard, France bleu Besançon, France Bleu Auxerre et France Bleu Bourgogne sont allées à la rencontre des habitants de la future grande région Bourgogne-Franche-Comté (BFC). Quels sont les atouts de nos territoires respectifs ? Qu'est-ce qui fait la fierté de ceux qui y vivent ? Comment voient-ils leurs nouveaux voisins ? Voici un portrait croisé.

L'Yonne fière de son patrimoine

Dans l'Yonne, département essentiellement rural, qui rassemble 12% de la population de BFC, on regarde plutôt vers Paris : Sens n'est qu'à une quinzaine de kilomètres de la région parisienne et l'Yonne attire de nombreux Franciliens. Si un quart des salariés travaille dans l'industrie, les habitants de l'Yonne sont aussi fiers de leur patrimoine : le château de Guédelon, Vézelay (près d'un million de visiteurs par an), la plus ancienne cathédrale gothique, à Sens, ou encore le chablis. Pour le football, l'AJ Auxerre est 8e de Ligue 2, loin devant le FC Sochaux-Montbéliard, 17e.  

Les atouts de l'Yonne, le reportage de Renaud Candelier

La cathédrale de Sens.
La cathédrale de Sens. © Maxppp

A Belfort, la force, c'est l'industrie, mais pas que

Autre endroit, autre personnalité ! Le nord de la Franche-Comté est un secteur plutôt ouvrier et industriel, "une terre industrielle comme il y en a peu, avec PSA, General Electric, Alstom..." témoigne Gilles Cassotti, directeur de l'agence de développement économique du Nord Franche-Comté. Mais ce qui vient à l'esprit, c'est plutôt le fromage, la neige en hiver, le ski dans les Vosges ou le Haut-Doubs, le marché de Noël de Montbéliard, l'accent... Et surtout : des gens sympas et accueillants. 

Lire aussi : "Ici, il y a vraiment une douceur de vivre"

Les habitants de Nord Franche-Comté, "sympas et accueillants".

Le marché de Noël de Montbéliard.
Le marché de Noël de Montbéliard. © Maxppp

Le Haut-Doubs et le Jura : jamais sans mon sapin

Dans le sud de la Franche-Comté, ce sont les paysages qui font la fierté des habitants. Le relief est plus vallonné et les sapins y ont vraiment la cote. La gastronomie franc-comtoise est réputée : fromages comme le morbier, charcuterie comme la saucisse de Morteau. Elle passe avant un autre grand savoir-faire de la région : l'horlogerie. Quant au caractère des Franc-Comtois : un peu froid dehors, mais fondant dedans.

Le Sud de la Franche Comté avec Christophe Beck

Le Jura sous la neige.
Le Jura sous la neige. © Maxppp

La Bourgogne se met à table 

En Côte-d'Or et en Saône-et-Loire, l'atout majeur, aux yeux des habitants, c'est évidemment le vin et la gastronomie : "la bonne bouffe et le bon vin". Sur l'image de Dijon, les avis sont partagés. L'une vante "une ville magnifique, vivante, avec beaucoup de commerces", quand l'autre déplore "une mentalité de faux bourgeois qui se croient plus haut qu'ils ne sont". Un dernier témoignage mettra tout le monde d'accord : "les Dijonnais sont sympas, mais il faut creuser un petit peu..."   

La Côte-d'Or, fière de ses vins et de sa gastronomie, Marion Bastit

Le centre ville de Dijon.
Le centre ville de Dijon. © Maxppp

Ces différences entre nos territoires ne seront pas remises en cause avec la fusion des régions Bourgogne et Franche-Comté. Une chose est sûre, en revanche. Elles auront un(e) président(e) commun(e). C'est vous qui déciderez qui parmi les dix listes en concurrence. Premier tour des élections régionales, le 6 décembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess