Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales dans le Grand Est : pour Laurent Jacobelli (RN) "la vraie déception, c’est l’abstention"

Laurent Jacobelli, le candidat du RN arrivé en 2e position des élections régionales dans le Grand Est veut mobiliser les électeurs pour le second tour. Il est arrivé 10 points derrière le président sortant Jean Rottner, mais explique que tout est encore jouable si les électeurs se mobilisent.

Laurent Jacobelli, le candidat du RN est arrivé en 2e position des élections régionales dans le Grand Est au 1er tour
Laurent Jacobelli, le candidat du RN est arrivé en 2e position des élections régionales dans le Grand Est au 1er tour © Maxppp - Alexandre MARCHI

Comme dans d'autres régions de France, le Rassemblement National n'a pas fait les scores espérés lors du premier tour des élections régionales dans le Grand Est. Avec 21,12% des voix, le RN arrive en 2ème position à plus de 10 points derrière l'actuel président de région, le candidat LR Jean Rottner. Laurent Jacobelli en appelle à la mobilisation des électeurs et estime que sa liste est la seule alternance possible.

L'abstention, c'est le rejet massif du Grand Est - Laurent Jacobelli

Laurent Jacobelli explique qu'il n'est pas déçu de son score. Il considère qu'il est la principale force d'alternance face à l'actuelle majorité. Pour lui "la vraie déception, c'est l'abstention". 

Il l'explique notamment par le rejet de cette grande région : "Comment aller voter pour une région qu'on ne connaît pas, qu'on n'aime pas? On est Lorrain, Alsacien, Champardennais, mais on n'est pas du grand Est." 

Pour Laurent Jacobelli, l'abstention "c'est la principale leçon et le principal échec de Jean Rottner qui, malgré des coûts de communication exorbitants, n'a jamais, jamais réussi à faire entrer l'idée de Grand Est dans la tête des électeurs". 

Tout est encore possible au second tour - Laurent Jacobelli

Au vu des forts chiffres de l'abstention, plus de 70% dans la région Grand Est, Laurent Jacobelli estime que la bataille n'est pas encore perdue. 

"Dès maintenant, on reprend la campagne intense que nous avons menée. Nous allons aller dans les villages. Nous allons continuer en Champagne-Ardenne, en Alsace, en Lorraine. Nous allons aller chercher les voix une par une et convaincre nos concitoyens qu'allez voter c'est nécessaire. Prendre 5 minutes de son temps pour changer les six années qui viennent, finalement, c'est un bon pari et il faut le faire."

Il ne commente pas le manque de consigne de vote, de l'ancien représentant du FN dans le Grand Est, Florian Philippot mais appelle ses électeurs à le rejoindre.

"Je m'adresse directement à ses électeurs, ces électeurs qui veulent le retour des trois régions historiques. Ces électeurs veulent relancer l'économie locale en achetant local. Ces électeurs qui veulent plus de sécurité. Nous sommes la seule liste à apporter aussi ces valeurs et je les appelle à l'union pour le deuxième tour, comme j'appelle d'ailleurs les gaullistes et tous ceux qui sont sincèrement de droite et qui ne veulent pas se retrouver avec la politique de centre macronistes de M. Rottner".

Le candidat explique aussi  : "Une élection se joue en deux tours, il suffit d'aller voter pour changer les choses".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess