Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales en 2021 : le Mayennais Guillaume Garot candidat pour mener la liste de la gauche et des écologistes

Guillaume Garot souhaite conduire une liste d'union de la gauche aux élections régionales de mars 2021. Le député mayennais, porteur d'un projet social et écologiste, entend convaincre notamment Europe Écologie-Les Verts qui pour l'instant voit sa candidature à la région comme "un coup de force".

Le député socialiste de la Mayenne Guillaume Garot convoite la présidence du conseil régional des Pays de la Loire en mars 2021
Le député socialiste de la Mayenne Guillaume Garot convoite la présidence du conseil régional des Pays de la Loire en mars 2021 © Radio France - Martin Cotta

C'était un secret de polichinelle depuis plusieurs mois, mais c'est désormais officiel. Guillaume Garot, ancien maire de Laval et actuel député de la première circonscription de la Mayenne est candidat pour conduire "la liste de la gauche et des écologistes aux prochaines régionales en Pays de la Loire". En promouvant le collectif La Fabrique de la Région d'après et en y participant, les intentions de Guillaume Garot s'étaient peu à peu précisées. "Moi-même j'ai mis le citoyen au cœur de ma démarche parlementaire, avec les Ateliers citoyens qui fonctionnent très bien depuis 2017" explique le député. 

Si un vote interne des militants du Parti Socialiste aura lieu le 8 octobre prochain pour décider de la tête de sa tête de liste aux élections régionales, Guillaume Garot présente déjà certaines idées maîtresses d'un futur programme : Former plutôt que licencier. "À cause du coronavirus, les mois qui arrivent seront rudes" prévient le candidat. Un grand plan soutien scolaire "pour éviter une génération sacrifiée Covid" mais aussi faire des Pays de la Loire la première région française en matière de "bas carbone". Fort de sa loi relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire, le député socialiste a pour ambition de faire de la région la première en la matière. "La région est un échelon efficace pour agir (...) je souhaite la création de centres de santé avec des médecins salariés pour assurer une présence médicale là où il n'y a pas d'autre solution" ajoute Guillaume Garot. 

"Un coup de force" pour EELV

Pour battre la droite aux élections régionales en mars 2021, Guillaume Garot estime que l'union des formations politiques de gauche est une condition impérieuse. "Je suis convaincu que je peux rassembler pour gagner en mars" martèle le député socialiste qui appelle à "un nouveau printemps social et écologique". Depuis le début de l'été plusieurs échanges ont eu lieu, principalement avec Europe Écologie-Les Verts mais aussi avec plusieurs autres formations politiques (Nouvelle Donne, Générations ou encore le Parti Communiste). Des alliances qui seront longues à se concrétiser. "Nous prenons acte de la candidature de Guillaume Garot mais nous pensons qu'elle est un coup de force de sa part. En tout cas c'est une drôle de façon de rassembler" explique Lucie Etonno co-présidente du Groupe politique Écologiste et citoyen au conseil régional, rappelant qu'il est trop tôt pour envisager une alliance pour le scrutin de mars 2021. 

Ce samedi 26 septembre, les militants d'EELV sont aussi appelés à voter la stratégie des écologistes et à désigner le binôme chef de file pour ces élections régionales. "Nous notre ambition c'est d'avoir une présidence écologiste" poursuit Lucie Etonno. Les Écologistes semblent ragaillardis par leurs bons résultats nationaux aux dernières élections municipales, mais le Parti Socialiste en Pays de la Loire a conquis ou gardé plusieurs villes en Pays de la Loire : Le Mans, Laval, la Flèche, Saumur ou encore Saint-Herblain. Une éventuelle union de la gauche prendra donc un certain temps dans la conquête du conseil régional.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess