Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Régionales en Bretagne : la liste EELV part seule au deuxième tour

La liste Europe Ecologie les Verts partira seule pour le second tour des régionales en Bretagne. La candidate Claire Desmares-Poirrier qui est arrivée en 4e position dimanche avec 14,84% des suffrages n'a pas trouvé d'alliance possible.

Claire Desmares-Poirier, candidate écologiste aux élections régionales en Bretagne, a annoncé l'absence de fusion lors d'une conférence de presse lundi 21 juin.
Claire Desmares-Poirier, candidate écologiste aux élections régionales en Bretagne, a annoncé l'absence de fusion lors d'une conférence de presse lundi 21 juin. © Radio France - Céline Guétaz

Les discussions ont duré toute la nuit en vue du second tour des élections régionales en Bretagne. Plusieurs alliances étaient possibles. Ce lundi 21 juin, la liste EELV, emmenée par Claire Desmares-Poirrier qui est arrivée 4ème au premier tour (14,84 %) indique qu'elle partira seule au deuxième tour.

Une alliance semblait pourtant possible entre le socialiste sortant Loïg Chesnais-Girard et les écologistes de la liste de Claire Desmares-Poirrier, mais les divergences notamment sur les dossiers agro-alimentaires semblent trop importantes. Le président sortant a refusé la main tendue par la liste Europe Ecologie les Verts. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Dans un communiqué, la tête de liste EELV regrette cette décision "la liste Bretagne d’Avenir déplore l’absence de volonté d’union et regrette le fait qu’un accord n'ait pu aboutir dans des conditions permettant de rester fidèle à notre socle de valeurs, à nos propositions et à la confiance accordée par les électrices et les électeurs. Pour le second tour, la liste Bretagne d’Avenir sera donc la seule liste à porter un projet résolument écologiste et solidaire pour la Bretagne, la seule liste à incarner le renouveau politique en faveur d’une vraie justice sociale et d’une démocratie de proximité."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pas d'alliance non plus avec la Bretagne Insoumise

Dès dimanche soir, la tête de liste de la France Insoumise, Pierre-Yves Cadalen appelait à une fusion avec EELV. La Bretagne Insoumise a réalisé 5,57 % pour ce premier tour, un score qui lui permet de fusionner. Mais les militants écologistes ont finalement refusé cette fusion

Le chef de file de la France Insoumise, Pierre-Yves Cadalen regrette "le sectarisme dont a fait preuve EELV en refusant cette main tendue".  "Les conditions étaient réunies pour une majorité alternative. EELV porte la responsabilité de cet échec". Pierre-Yves Cadalen ne donne pas de consigne de vote à ses électeurs.  Seul mot d'ordre : "aucune voix pour le Rassemblement National"

L'autre liste écologiste, menée par l'ancien maire de Langouët Daniel Cueff a réalisé 6,52 % des voix dimanche soir n'a pas donné suite à la proposition d'EELV. 

Au premier tour, la liste menée par Claire Desmares-Poirrier a fait un bond de huit points par rapport à 2015.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess