Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales en Bretagne - Loig Chesnais-Girard (PS) : "La cohérence c'est de rassembler la gauche"

Le président de la région Bretagne sortant, Loig Chesnais-Girard (PS) n'a pas choisi entre LREM et EELV pour le deuxième tour des élections régionales. Il dit vouloir "rassembler la gauche sans abîmer son projet." Loig Chesnais-Girard est arrivé en tête du premier tour avec 21 % des voix.

Le président sortant de la région Bretagne Loig Chesnais-Girard (PS) n'a pas encore fait son choix. Son ancien vice-président, candidat LREM, Thierry Burlot ? Ou Claire Desmares-Poirrier et la liste Europe Ecologie Les Verts ? Après être arrivé en tête au premier tour des élections régionales, avec 21 % des voix, les appels au rassemblement se multiplient. "La logique et la cohérence c'est de rassembler la gauche", assure Loig Chesnais-Girard sur France Bleu Armorique.

Pas de décision prise à ce jour. "Nous discutons, nous regardons les choses. Mon objectif c'est de ne pas abîmer le projet que j'ai proposé." Si Thierry Burlot (LREM) a appelé sur France Bleu Armorique au rassemblement, Loig Chesnais-Girard assure "la manière de faire de la politique c'est de se téléphoner, et pour le moment il ne m'a jamais téléphoné." Pas question pour lui de faire la démarche, "c'est généralement celui qui est derrière qui téléphone."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La fusion avec Thierry Burlot n'est pas pour autant exclue assure Loig Chesnais-Girard. "Chez Thierry Burlot il y a des gens et de droite et de gauche, chacun organisera les choses comme il le veut." Pas de consignes à prendre de Jean-Yves Le Drian, ancien président de la région et aujourd'hui au gouvernement, "ma liberté par rapport à Jean-Yves Le Drian je l'ai prouvée il y a longtemps."

Le premier tour a permis de donner une ligne claire. Qui est en tête ? C'est ma liste avec cinq points d'avance. Qui a su rassembler ? Ma personne et j'en suis très fier. Il faut maintenant que les Bretonnes et les Bretons me donnent de la force. Qu'il y ait beaucoup de monde à venir voter.

Contrairement à Thierry Burlot, les Verts de Claire Desmares-Poirrier ont en revanche pris la peine de l'appeler. "Dès hier soir", assure Loig Chesnais-Girard. "Nous allons regarder cela avec précision et en tête ces trois mots qui me guident et qui sont : liberté, compétence et cohérence."

Si Loig Chesnais-Girard sort de ce premier tour avec le plus petit score pour un président sortant, il se dit quand même fier du résultat. "Quand vous êtes à cinq points devant votre premier concurrent, c'est une satisfaction totale. Je suis très fier que les Bretons aient confirmé la ligne qui est la mienne, ma présidence." Le président sortant assure vouloir se détacher des tractations en cours. "Mon objectif de garder cette envie de liberté qui est indispensable dans la vie d'aujourd'hui. Surtout quand on entend les électeurs qui ne supportent plus les petites tractations, les arrangements qui génèrent des goûts amers dans les bouches des électeurs."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess