Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales en Centre-Val de Loire : Forissier - Fesneau, le rassemblement en marche ?

Le candidat de la droite et du centre, Nicolas Forissier, et celui de la majorité gouvernementale, Marc Fesneau, devraient entrer en discussion en vue d'un éventuel rassemblement pour le second tour des régionales dimanche prochain.

Les deux hommes affichent un objectif commun depuis le début de la campagne : mettre fin à l'hégémonie de la gauche, au pouvoir en Centre-Val de Loire depuis près de 25 ans
Les deux hommes affichent un objectif commun depuis le début de la campagne : mettre fin à l'hégémonie de la gauche, au pouvoir en Centre-Val de Loire depuis près de 25 ans © Maxppp - Christophe Morin et Pascal Proust

C'était l'un des enjeux du premier tour des régionales en Centre-Val de Loire, qui de Nicolas Forissier, tête de liste LR, et de Marc Fesneau, candidat Modem-La REM devancerait l'autre ? Finalement, contrairement à ce qu'indiquaient les sondages réalisés avant le scrutin, c'est Nicolas Forissier qui est arrivé 3e avec 18,8% des voix, devant Marc Fesneau, à 16,6%. Tous les deux étaient invités de France Bleu Berry ce lundi matin. 

Appel au ralliement

Satisfait de son score, Nicolas Forissier juge la région gagnable pour la droite.  Il lance un appel à Marc Fesneau : "La seule alternance solide est celle que je peux conduire. Je souhaite que l'on se rassemble. Monsieur Fesneau devrait prendre attache avec moi et me dire qu'il va se rallier, c'est ce que j'attends. C'est ce qu'il prétendait attendre de moi lorsque les sondages le plaçaient troisième".

De son côté, Marc Fesneau s'est montré ouvert à la discussion, disant partager la volonté de Nicolas Forissier d'offrir une alternance à la région, gouvernée par la gauche depuis près de 25 ans. "Il y a bien des sujets sur lesquels nous sommes d'accord, ça n'est pas nouveau. Nous prendrons nos responsabilités en conscience" a-t-il indiqué. 

Mais le ministre n'offrira pas pour autant son ralliement sur un plateau. A la question de savoir s'il pourrait simplement se désister en faveur du candidat de droite, il répond, "les plus de 100.000 électeurs qui ont voté pour nous sont en droit d'attendre autre chose qu'un désistement. Quand on veut construire quelque chose qui ressemble à un rassemblement, on se respecte. C'est comme ça que j'aurais fait si j'avais été troisième"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess