Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales en Centre-Val de Loire : "L'heure de l'accélération est venue", selon le président François Bonneau

-
Par , France Bleu Berry

La tête de liste du Parti socialiste défend son programme et ses idées pour la région Centre-Val de Loire. Il explique vouloir poursuivre l'action menée lors de ses précédents mandats.

François Bonneau est le président de la région Centre-Val de Loire depuis 2007
François Bonneau est le président de la région Centre-Val de Loire depuis 2007 © Radio France - France Bleu Berry

Président de la région Centre-Val de Loire depuis 2007, François Bonneau assume sa décision de briguer un nouveau mandat lors des prochaines élections régionales, prévues les 20 et 27 juin. À ceux qui réclament du changement, le président socialiste a sa réponse. "Le bilan de l'action conduite est très apprécié. 63% des habitants de cette région disent que le bilan est bon voire excellent", indique François Bonneau, s'appuyant sur les résultats d'un sondage Ipsos Sopra Steria pour France Bleu et France 3

Il ne souhaite pas s'arrêter à ce stade. "L'heure de l'accélération est venue. Il faut aller plus loin parce que nous vivons une crise très dure pour nos concitoyens, pour les jeunes, pour les entreprises. Nous avons des défis à relever comme dans le domaine de la santé. C'est un engagement pour poursuivre des actions jugées positives et pour aller plus loin", souligne François Bonneau pour justifier sa démarche.

Numérique, écologie, secteur médical

Parmi ses propositions, celle de créer 20.000 emplois de demain dans les domaines du numérique, de l'écologie ou encore de l'aide à la personne. Ou encore l'objectif d'attirer 300 médecins salariés d'ici 2028. "Le premier objectif était de 150 d'ici 2025. Nous serons à 15 médecins à la fin du mois de juin, en ayant lancé l'opération en janvier. Plus ça va et plus il y a de jeunes médecins qui souhaitent le salariat. Ce n'est pas facile de les convaincre mais nous les sensibilisons", précise François Bonneau, qui se félicite d'avoir dépassé l'objectif de la création de plus de 100 maisons de santé pluridisciplinaire.

Enfin, François Bonneau déplore la candidature à part de Charles Fournier, à la tête d'une liste qui rassemble neuf forces politiques dont Europe-Ecologie Les Verts et La France insoumise. "Nous avons conduit une politique environnementale remarquée au niveau national. Il y a un fort investissement pour l'isolation des bâtiments et pour les énergies renouvelables. Je souhaite que nous puissions continuer. La porte est ouverte. Au soir du premier tour, je suis persuadé que Charles Fournier et les écologistes viendront dans cette majorité que je conduis", conclut François Bonneau.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess