Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales en Occitanie : "Il y a eu une abstention fautive" déplore Jean-Paul Garraud (RN)

Ce dimanche soir, avec 24% des suffrages pour ce second tour des élections régionales, Jean-Paul Garraud, tête de liste RN en Occitanie, termine près de 34 points derrière la présidente sortante de la Région Carole Delga (PS). Il dénonce une abstention fautive.

Jean-Paul Garraud regrette "une abstention fautive" qui a contribué à la "prime aux sortants" qui s'est dessinée explique le tête de liste RN en Occitanie
Jean-Paul Garraud regrette "une abstention fautive" qui a contribué à la "prime aux sortants" qui s'est dessinée explique le tête de liste RN en Occitanie © Maxppp - MiKAEL ANISSET

Avec 57,77% des suffrages selon les chiffres définitifs du ministère de l'Intérieur, la présidente sortante du conseil régional d'Occitanie, Carole Delga, devance de quasiment 34 points le candidat du Rassemblement National qui obtient 24% à l'occasion du second tour des élections régionales ce dimanche soir. Jean-Paul Garraud relativise cet écart et la victoire de Carole Delga : "Il y a plus de 65% d'abstention donc il faut donc bien relativiser. Je sais bien que Madame Delga marche sur l'eau actuellement, mais ce n'est qu'une flaque".

Jean-Paul Garraud dénonce "de gros problèmes avec ce scrutin et je pense en particulier à toutes ces professions de foi bulletins de vote qui n'ont pas été acheminés aux électeurs dans des conditions quand même absolument scandaleuses. Il faut relativiser aussi parce que le parti présidentiel est absent du second tour et il ne fait même pas 3% des inscrits, ce qui est quand même catastrophique pour ceux qui nous gouvernent. Et ça pose un problème de légitimité."

"Une abstention fautive"

Jean-Paul Garraud admet sa déception : "Quel que soit le sortant, en réalité, tous les présidents de région sortants ont été réélus. Et pourquoi tous ont ils été réélus? Parce qu'il y a eu une abstention fautive".

Outre l'abstention, la tête de liste du RN avance d'autres raisons pour expliquer son score comme les professions et bulletins de vote qui ne sont pas arrivés chez tous les électeurs. Il parle aussi de la confusion induite par le fait de devoir voter pour deux scrutins à la fois mais aussi de la division des voix à droite : "Les LR ont été un facteur de division [...] Je connais bien cet électorat [...] J'étais applaudi par l'UMP avant et maintenant, je suis là où je suis d'une façon naturelle. Donc, j'en appelle à tout cet électorat."

"Nous sommes la principale force d'opposition." Jean-Paul Garraud (RN)

Jean-Paul Garraud salue malgré tout des victoires pour le RN des cantons des Pyrénées-Orientales ou de l'Hérault : "Il y a des victoires ce soir, y compris pour nous. Mais c'est vrai que la présidente de région a rassemblé. Alors nous allons bien voir. Nous sommes maintenant la principale force d'opposition."

La réaction de Jean-Paul Garraud, tête de liste RN aux élections régionales en Occitanie, aux résultats du second tour ce dimanche soir

Choix de la station

À venir dansDanssecondess