Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Régionales en Occitanie : pas d'accord PS-EELV

Au lendemain du premier tour des élections régionales en Occitanie, les relations entre la liste de Carole Delga (PS), arrivée en tête, et celle de l'écologiste Antoine Maurice se sont tendues. La présidente socialiste vient d'annoncer qu'il n'y aurait pas d'accord.

Les négociations entre Carole Delga (PS) et l'écologiste Antoine Maurice sont tendues Les négociations entre Carole Delga (PS) et l'écologiste Antoine Maurice sont tendues
Les négociations entre Carole Delga (PS) et l'écologiste Antoine Maurice sont tendues © Radio France - Julien Balidas

Il n'y aura pas alliance entre la présidente socialiste sortante du Conseil régional d'Occitanie Carole Delga et l'écologiste Antoine Maurice au second tour des élections régionales. Les négociations étaient très tendues depuis ce lundi matin et elles ont même achoppé ce lundi soir. Carole Delga (PS) est arrivée largement en tête du premier tour, avec 39,57% des voix. Elle était donc en position de force pour négocier une éventuelle alliance, une fusion de listes, avec l'écologiste Antoine Maurice, arrivé quatrième au premier tour, avec 8,84% des voix. 

Publicité
Logo France Bleu

Ce lundi soir, la Présidente sortante fait savoir qu'il y a eu échec des négociations et que c'est définitif alors que les candidats ont jusqu'à 18 heures mardi pour déposer leurs listes. "Nous n'avons pas trouvé une issue favorable, on n'est pas d'accord sur la gouvernance de la région" détaille Carole Delga qui explique qu'elle avait proposé une vice-présidence et huit places éligibles aux Verts sur les listes du deuxième tour. Antoine Maurice ne souhaite pas répondre pour le moment à cette décision annoncée comme définitive, mais il pourrait le faire ce mardi 22 juin.

Des négociations au point mort

Les deux listes avaient entamé des négociations dès le soir des résultats du premier tour, en vue d'une fusion, au moins partielle. Mais les discussions se sont rapidement tendues. Des divergences sur le fond du programme, mais aussi sur le nombre de places accordées aux écologistes d'Antoine Maurice sur la liste de Carole Delga pour le second tour. 

Antoine Maurice s'est lui exprimé lors d'un déclaration sur la plate-forme Zoom ce lundi après-midi, avant la prise de parole de Carole Delga, sans répondre aux questions des journalistes : "Le risque de voir l'Occitanie tomber dans l'escarcelle du Rassemblement national, explique le candidat_, ne semblait pas un risque avéré pour nous effacer dès le premier tour dans un scrutin à la proportionnelle à deux tours. De bonne foi, nous avons cru que nous nous retrouverions au second tour. Nous appelons à cette heure Carole Delga à la responsabilité (...) nous ne croyons pas qu'il soit bon d'envoyer un signal de vouloir gouverner seul. Notre porte reste ouverte, notre main reste tendue et peut encore être saisie. Et nous voulons croire à l'union et au rassemblement jusqu'au bout._

Carole Delga, en position de force, a donc répondu on ne peut plus clairement à ses partenaires écologistes cet après-midi : pas d'accord d'entre deux tours, elle y va sans les Verts. On se souvient qu'avant le deuxième tour des municipales, la présidente socialiste de la région s'était faite désirer pour soutenir Antoine Maurice qui voulait prendre la mairie de Toulouse à Jean-Luc Moudenc. Le soutien avait fini par venir (ndlr : notre photo) mais l'annonce d'une liste écologiste pour ces régionales avait remis de l'eau dans le gaz entre socialistes et écologistes d'Occitanie.

Avant Antoine Maurice, Carole Delga avait déjà rejeté le soutien de la France Insoumise. Mais là il n'y avait même pas eu de négociations. Dans un communiqué, la candidate de la France Insoumise Myriam Martin [pas qualifiée pour le second tour] dénonce "le sectarisme" de la présidente sortante.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu