Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Carole Delga remporte l'Occitanie et salue "une Région qui fait reculer l'extrême droite"

La liste de Carole Delga (PS/PCF) a remporté le second tour des élections régionales ce dimanche 27 juin avec 57,77% des suffrages. Elle était déjà arrivée en tête du premier tour dimanche dernier. Carole Delga va donc obtenir un deuxième mandat à la tête de la Région.

Avec sa liste, Carole Delga, présidente socialiste sortante de la Région Occitanie, a remporté le second tour des élections régionales ce dimanche 27 juin.
Avec sa liste, Carole Delga, présidente socialiste sortante de la Région Occitanie, a remporté le second tour des élections régionales ce dimanche 27 juin. © Maxppp - Mikael Anisset

Carole Delga (PS) restera présidente de la Région Occitanie. Sa liste a remporté le second tour des élections régionales ce dimanche 27 juin avec 57,77% des suffrages selon les résultats définitifs du ministère de l'Intérieur. Elle devance la liste RN de Jean-Paul Garraud qui recueille 24% et celle d'Aurélien Pradié (LR/UDI) qui obtient 18,22%. Carole Delga est la présidente de Région la mieux réélue de France, et sans s'être alliée avec les Verts (contrairement à 2015) ni les Insoumis.

Carole Delga a pris la parole à 20h15 au café Florida sur la place du Capitole à Toulouse : "Ce soir, l'Occitanie a fait un choix clair, celui de la force, celui du rassemblement et de l'action autour de valeurs positives et ambitieuses le progrès, la justice sociale, la solidarité, l'écologie, l'innovation, la fraternité. Je veux d'abord remercier les habitants de l'Occitanie de leur confiance. Ils savent que leur présidente de région est une femme solide qui travaille sans relâche, avec honnêteté, responsabilité, pour les défendre et les protéger. Ils savent que j'ai autour de moi une équipe qui agit en proximité, au service des Occitans et des Catalans".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Près de 58% des voix. Ce résultat m'honore et m'oblige. J'en mesure la portée et la puissance." 

"Je m'engage à poursuivre avec la même détermination, la même sincérité. Mon action pour vous. Notre projet, très largement approuvé, est clair et cohérent. Une région inclusive, utile, une région sûre qui ne veut laisser personne sur le bord du chemin, et surtout pas sa jeunesse. Une région qui construit avec volontarisme un modèle de société qui allie emploi et écologie, qui innove pour garantir sa souveraineté.  Car la France, notre pays, doit retrouver sa souveraineté industrielle, sanitaire, énergétique, alimentaire. L'Occitanie prendra toute sa part. Une région qui n'a pas peur de dire que l'éducation, la santé, la culture sont essentielles. Une région qui refuse la fatalité et le déterminisme social, qui fait reculer l'extrême droite qui gangrène les fondements même de notre République."  

"Une région qui fait reculer l'extrême droite."

"L'abstention massive lors de ce scrutin, démontre une nouvelle fois que notre pays, ne va pas bien. Il s'interroge sur son avenir. Il perd peu à peu confiance en lui, tandis que le venin de la division ne cesse de monter les Français les uns contre les autres. Soyons francs : ce n'est pas seulement en changeant les modalités de vote que nous retrouverons le chemin de l'unité de l'espoir. Je veux dire simplement et humblement aux Français que oui, il y a un chemin, un avenir commun, parce que je ne peux, comme vous, me résoudre à cette situation. 

"Nous ne pouvons indéfiniment subir ces crises économiques, sociales, écologiques, démocratiques qui minent notre confiance en nous et en l'autre. Nous devons réagir. Nous pouvons et nous devons reprendre notre destin en main. Pour cela, la politique doit retrouver dignité, courage, sincérité. Elle doit redonner un cap fort et résolu en parlant avec clarté, en rejetant la confusion, les reniements et l'extrémisme. Elle doit garantir l'équilibre, recréer du lien et du collectif, travailler à un avenir meilleur pour tous." 

Carole Delga prend la parole sur la place du Capitole à Toulouse face à ses militants quinze minutes après la publication des premières estimations des résultats
Carole Delga prend la parole sur la place du Capitole à Toulouse face à ses militants quinze minutes après la publication des premières estimations des résultats © Radio France - Pascale Danyel

"La gauche doit prendre toutes ses responsabilités."

"Ici, en Occitanie, nous avons incarné cette gauche du réel écologique et citoyenne qui ne transige pas avec les valeurs de la République et notamment de la laïcité qui se bat pour que chacun ait une place dans notre société, quel que soit son origine sociale, quel que soit son origine territoriale, sa couleur de peau ou sa religion. Une gauche qui lutte contre toutes les discriminations et contre le communautarisme, qui agit pour la sécurité, car l'insécurité touche d'abord les plus faibles. C'est cette gauche qui croit en l'entreprise et à ses salariés, car il n'y a pas de redistribution, sans création de richesses. Cette gauche qui met en place un nouveau modèle agricole en respectant nos agriculteurs, car nous croyons au consommer local. Une gauche en Occitanie qui veut amplifier son action pour la santé avec le recrutement de 200 médecins et la volonté d'investir dans la rénovation des hôpitaux locaux. Cette gauche qui reprend les transports, qui investit dans le rail aussi bien les petites lignes que la LGV. Une filière vélo Saint-Pourçain et, bien entendu, la recherche pour l'avion vert." 

Carole Delga conclut son discours de six minutes : "Présidente de l'Occitanie. J'entends participer avec force et conviction à ce redressement pour que la France redevienne elle même grande, généreuse, audacieuse et humaniste. Un immense merci au peuple d'Occitanie. Je n'oublierai pas cette marque de confiance. Elle me donne encore plus de niaque pour me battre pour vous. Que vous ayez voté ou non. Comme je l'ai toujours fait, je me battrai pour vous avec éthique, avec courage et fidélité."

La réaction de Carole Delga (PS) après sa victoire au second tour de ces élections régionales en Occitanie

Déjà en tête au premier tour

Carole Delga était déjà arrivée en tête du premier tour dimanche dernier avec près de 40% des suffrages. Carole Delga va donc obtenir un deuxième mandat de six annés à la tête de la Région. Carole Delga sera notre invité 8h-8h30 ce lundi 28 juin en direct de son fief de Martres-Tolosane.

À 49 ans, la présidente socialiste sortante de la Région Occitanie, Carole Delga, avait été la première à se lancer dans la course.  Elle avait annoncé, dès septembre 2020, qu'elle briguait un second mandat. En 2008.

Lors des dernières élections régionales, en décembre 2015, la liste PS-EELV conduite par Carole Delga l'avait emporté avec 43,5% des voix lors d'une triangulaire, face aux listes FN de Louis Aliot (39,6%) et LR de Dominique Reynié (16,9%).

Le parcours politique de Carole Delga

  • Carole Delga est élue, puis réélue en 2014, maire de Martres-Tolosane, le village où elle a grandi. 
  • En 2010, elle devient vice-présidente de la région Midi-Pyrénées. 
  • Elle est élue députée de Haute-Garonne en 2012.
  • Carole Delga intègre le gouvernement de Manuel Valls comme secrétaire d’État déléguée au Commerce, à l’Artisanat, à la Consommation et à l’Économie sociale et solidaire de juin 2014 à juin 2015. 
  • Elle devient présidente de la région Occitanie le 4 janvier 2016. 
Choix de la station

À venir dansDanssecondess