Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Alliance LREM-LR aux régionales en PACA : "On a privilégié le bon sens" explique Christophe Castaner

Ce lundi 31 mai marque le coup d'envoi officiel de la campagne pour les élections régionales. C'est une campagne déjà mouvementée en Provence-Alpes-Côte d'Azur avec La République en Marche qui soutient la liste de Renaud Muselier. Sur France Bleu Provence, Christophe Castaner parle de "bon sens".

Le chef de file des députés LREM défend la stratégie du "front républicain".
Le chef de file des députés LREM défend la stratégie du "front républicain". © Maxppp - Sébastien Muylaert

Le président du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale assure que les Républicains et La République en Marche ce n'est pas la même chose. Christophe Castaner l'assure même si le parti de la majorité a bien retiré sa liste en Provence-Alpes-Côte d'Azur pour soutenir celle de Renaud Muselier des Républicains. 

Mais Christophe Castaner assume totalement le rapprochement : "Avec Renaud Muselier, nous nous retrouvons sur une large partie de projets pour la Région, sur le développement économique notamment. Et plutôt que de faire semblant, et chercher un accord au soir du premier tour, on a préféré privilégier le bon sens régional"

Faire barrage au RN

Le chef de file des députés LREM à l'Assemblée nationale prône le front républicain dès le premier tour pour faire barrage au Rassemblement National et à Thierry Mariani. Un parti qu'il juge "raciste". "Même si aujourd’hui Marine Le Pen a mis des atours différents, se déguise de façon différente, elle reste ce qu’elle est, celle qui, il y a dix ans, dansait en Autriche avec des nazis."  

En 2015, Christophe Castaner, candidat PS en PACA, avait retiré sa liste au second tour au profit de Christian Estrosi pour faire barrage au Front National.

La sécurité : principale préoccupation des électeurs ? 

Sur France Bleu Provence, la semaine dernière, Thierry Mariani a assuré que la délinquance a explosé dans les transports entre 2018 et 2019, en parlant d'une augmentation de 72%. "Je ne commenterai pas ces chiffres fantaisistes" répond Christophe Castaner. Mais il reconnaît que "la sécurité est un sujet central pour les Français, même si ce n'est pas une compétence régionale. C'est un sujet prioritaire parce que chacun a droit à une vie paisible". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess