Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales en PACA : "Il faut empêcher ce qu'il s'est passé en 2015" lance Sébastien Barles (EELV)

-
Par , France Bleu Provence

À quatre jour du second tour des régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur, l'adjoint Europe Ecologie les Verts de la ville de Marseille, Sébastien Barles, appelle à voter pour Renaud Muselier, mais il prévient le président sortant, qu'en cas d'élection les voix écologistes devront être entendues.

Sébastien Barles lance un appel à Renaud Muselier pour peser dans l'hémicycle régional si il est élu.
Sébastien Barles lance un appel à Renaud Muselier pour peser dans l'hémicycle régional si il est élu. © Maxppp - VALLAURI Nicolas

Des regrets oui mais la raison et la responsabilité sont nécessaires, c'est comme ça que l'on peut résumer la pensée de Sébastien Barles, l'adjoint Europe Ecologie les Verts de Marseille après le retrait de la liste d'union de la gauche conduite par Jean-Laurent Félizia pour les régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Sébastien Barles qui lance par la même occasion un appel à ceux qui n'ont pas voté dimanche dernier : "il faut absolument que dimanche l'arc humaniste, écologiste et progressiste se mobilise pour empêcher le pire dans notre région. Il faut refuser de voir que la Provence qui est une terre de culture mêlée, ne devienne demain le symbole de l'intolérance, du repli, de la haine". 

Les voix écologistes qui vont encore disparaître de l’hémicycle régional, pendant sept ans (le prochain scrutin étant décalé en 2028). Renaud Muselier promet tout de même que la gauche pourra "déposer des motions" et s'exprimer dans l'hémicycle du conseil. Même si cela existe dans le règlement intérieur. S'il est réélu, il assure qu'il va créer "un collectif représentatif du Rassemblement écologique et social" pour permettre dans l'hémicycle régional, "une expression issue des sensibilités" de la liste de Jean-Laurent Félizia. Sur France Bleu Provence Sébastien Barles estime aussi que les voix de la gauche doivent peser et que les promesses de Renaud Muselier doivent être tenues pour ne pas revivre l'expérience de 2015 quand Christian Estrosi avait également promis d'écouter les voix de la gauche. 

"L'expérience de 2015 a montré que ça a fait long feu cette promesse. Moi j'appelle vraiment monsieur Muselier à faire une chose : il faut qu'on régénère la démocratie locale, il faut qu'on invente des outils." - Sébastien Barles

L'élu Europe Ecologie les Verts de Marseille souhaite que le président sortant si il élu mette en place une assemblée citoyenne du futur.  

"Il faut qu'il y a ait un sursaut. La crise sanitaire et la crise climatique qui frappent doivent amener de nouvelles alliances. Il faut empêcher ce qu'il s'est passé 2015, c'est-à-dire que la majorité, une fois élue, détricote complètement les politiques écologistes et les politiques sociales. J'espère que la crise actuelle va permettre de tisser de nouvelles alliances."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess