Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales en PACA : les réactions à l'issue du second tour

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Vaucluse, France Bleu Provence, France Bleu Azur

Après la victoire de Renaud Muselier (LR) face à Thierry Mariani (RN) au second tour des élections ce dimanche 27 juin, les réactions des élus et des politiques.

Renaud Muselier à l'issue du second tour des élections régionales.
Renaud Muselier à l'issue du second tour des élections régionales. © Maxppp - SPEICH Frédéric

À l'issue du second tour, selon les chiffres officiels validés par le ministère de l'Intérieur, Renaud Muselier (UD) est arrivé largement en tête avec avec 57,3% des suffrages face à Thierry Mariani (RN) qui obtient 42,7% des voix. Retours sur les réactions des élus et des politiques.

Renaud Muselier remercie les électeurs qui ont fait "cause commune face au péril de l'extrême droite"

Renaud Muselier s'exprime après sa victoire, "Ce soir, j'ai gagné et nous avons gagné. J'ai toujours dit une chose très simple : si nous perdons, je prendrai l'entière responsabilité et si nous gagnons, ce sera une victoire collective. Je veux donc remercier tous les électeurs qui ont choisi de donner leur voix à ma liste "Notre région d'abord", de toutes celles et de tous ceux qui sont allés voter aujourd'hui, souvent au-delà de leurs différences, de leurs tendances politiques, philosophiques, sociales ou religieuses.

J'avais décidé de faire cause commune face à l'extrême droite. Après cela, vous avez répondu à l'appel. De personnalités diverses sont courageuses et engagées. Félibien, qui a fait le choix responsable de retirer sa liste pour le second tour, ainsi que Jean-Marc Governatori, qui a accepté d'unir ses forces aux nôtres."

Les félicitations de Benoît Payan

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour Saïd Ahamada, "c'est un soulagement"

Saïd Ahamada, député La République en marche de la 7ᵉ circonscription des Bouches-du-Rhône s'est félicité du résultat en PACA. Il ne voulait pas que "la région PACA soit la première dans l'histoire de notre pays, à tomber dans l'escarcelle du Rassemblement national. Donc oui, c'est un soulagement.

Je remercie d'ailleurs les électeurs, les électrices qui se sont déplacés aux urnes pour faire barrage contre le rassemblement national. [...] Notre région l'a démontré. On a une participation qui est plus qu'honorable par rapport au niveau national. Donc, ce sursaut républicain, je le salut et je suis très heureux du résultat."

Le premier objectif de Jean-Laurent Félizia, "barrer la route au Rassemblement national"

Jean-Laurent Félizia intervient, après son désistement à l'issue du premier tour. "Nous ne l'avons pas fait de gaieté de cœur. Nous l'avons créé parce que nous avons fait prévaloir l'intérêt général pour faire de cette région une région qui soit libre en conscience de prendre à bras le corps des projets qui, je l'espère, nous seront soumis ou auxquels nous pourront participer et contribuer, selon les dires de Renaud Muselier.

"L'objectif premier : barrer la route au Rassemblement national."

Je crois que les électeurs écologistes de gauche ont considéré que l'intérêt était de barrer la route au Rassemblement national. Et moi, je les en remercie à titre personnel parce que j'ai vu cet élan, moi aussi, de barrer la route à un parti qui, sans doute est démocratiquement légal, mais n'est en tout cas pas du tout républicain."

Pour Christophe Castaner, "le RN va perdre des électeurs"

Christophe Castaner, président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, avait dû agir comme Jean-Laurent Félizia en 2015. Il avait apporté son soutien à Christian Estrosi. "Aujourd'hui, je ne pas dans le même état d'esprit. Nous avons fait la République en marche. Le choix, compte tenu de la réalité politique de cette région, qui était la seule à se retrouver en situation de pouvoir basculer, de soutenir dès le premier tour Renaud Muselier avec un travail en commun avec nous dans l'élaboration des listes pour préparer le premier tour.

Et donc, je me félicite de sa victoire ce soir. Le Rassemblement national va perdre des électeurs. On voit qu'il y a des sondages qui sont en train de sortir. On voit qu'à la présidentielle, l'histoire peut être différente. En tout cas, le rapport de force vis à vis du Rassemblement national est au plus haut.

Tirer comme enseignement que le Rassemblement national serait stable, à mon sens, serait une erreur, même si cela fait trois élections que le RN recule. Municipales, régionales ? Il reste fort. Les intentions de vote en faveur de Marine Le Pen sont très élevées.

Donc, nous ne devons rien lâcher sur ce sujet. La raison pour laquelle la majorité présidentielle doit poursuivre les réponses aux préoccupations concrètes des Français. Mais en même temps, on voit que quand il y a moins de colère, c'est moins de vote pour l'extrême. Il faut continuer ce travail."

Éric Ciotti félicite Renaud Muselier

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Thierry Mariani dénonce "un système coalisé"

Thierry Mariani a reconnu sa défaite "Notre liste a été battue par tout un système coalisé. [...] Le système coalisé l'a emporté au terme d'une campagne qui n'honore pas nos adversaires", a insisté le député européen RN. Évoquant le retrait de la liste de gauche après le premier tour et les appels à voter pour Renaud Muselier émanant de nombreux partis au-delà de LR, Thierry Mariani a déploré "une défaite pour la démocratie et l'expression de la volonté populaire".

Pour Marine Le Pen, "La mobilisation est la clé des victoires à venir"

Selon Marine Le Pen, "La progression très importante entre les deux tours en PACA, qui reste tout de même insuffisante pour offrir la victoire, démontre que la mobilisation est la clé des victoires à venir. Nos nombreuses élus, ce soir, défendront partout les intérêts des habitants avec un mot pour vous protéger.

[...] Nous vivons une crise profonde de la démocratie locale qui nécessite un travail de réflexion collectif, méthodes de mobilisation, représentativité, information des électeurs proportionnelle, référendum d'initiative citoyenne."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess