Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales en PACA : dans les trains, Thierry Mariani veut des agents de sécurité "qui seront armés"

À moins de deux semaines du 1er tour des élections régionales, le candidat du Rassemblement national en PACA présente le volet sécurité de son programme ce lundi matin à Nice. Il était l'invité de France bleu Provence ce lundi matin pour dévoiler les mesures qu'il compte mettre en place.

Thierry Mariani, candidat Rassemblement National en Provence-Alpes-Côte-d'Azur pour les régionales.
Thierry Mariani, candidat Rassemblement National en Provence-Alpes-Côte-d'Azur pour les régionales. © Radio France - Nelly Assenat

À moins de deux semaines du 1er tour des élections régionales, le candidat du Rassemblement national en PACA présente le volet sécurité de son programme ce lundi matin à Nice. Thierry Mariani était l'invité de France bleu Provence ce lundi matin pour dévoiler les mesures qu'il compte mettre en place.

La sécurité s'invite au cœur de cette campagne électorale et même si ce n'est pas une compétence de la région, Thierry Mariani en fait sa priorité  et assume : "dès le début, j'ai mis l'accent sur la sécurité parce que dans notre région, vous savez par exemple que de 2016 à 2019, les coups et blessures volontaires ont augmenté de 19,4 %. On est l'une des régions les plus violentes de France. Au début, M. Muselier a expliqué que cela n'était absolument pas de la compétence de la région. Et là, maintenant, il fait un peu la course et il nous explique que bientôt, il faut construire des prisons. J'ai vu qu'il voulait aider la police aux frontières. Voilà tout ça et pas très sérieux de sa part".

"On est l'une des régions les plus violentes de France."- Thierry Mariani

Une vraie police régionale des transports

"Aujourd'hui, il y a à peine, 100 agents de sécurité dans les transports. Ce qu'on veut, c'est la création d'une police régionale des transports sous l'autorité du préfet de police. Comment y arriver ? En recrutant 70 agents par an pour atteindre un effectif de 500 en fin de mandat. Ils seront armés, sous l'autorité du préfet de police." Thierry Mariani annonce la création de wagon-sûreté dans tous les TER . "Ce wagon de sécurité  sera ouvert à toutes les personnes qui le souhaitent, qu'elles soient des femmes ou des hommes à partir de 21 heures, avec une présence humaine d'un policier dans les trains"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Des lycées plus sûrs" avec des unités de sécurisation

"Nous proposons la création d'une unité mobile de sécurisation des lycées avec le recrutement de 160 agents qui remplaceront les médiateurs. Parce que dans les lycées aujourd'hui, on voit que de plus en plus, les actes de délinquance aux portes et lycées aux abords des lycées commencent très tôt. Et nous voulons mettre en place aussi un plan de prévention antidrogue dans tous les lycées de la région". 

Un "plan bouclier" pour les communes 

Thierry Mariani souhaite la mise en place d'un "plan bouclier" pour soutenir tous les maires œuvrant pour la sécurité en participant au financement de leurs projets avec une enveloppe annuelle de 20 millions d'euros. Pour chaque euro dépensé par une commune dans un projet pour la sécurité des habitants, un euro sera financé par la région. 

Thierry Mariani, invité de France Bleu Provence

Choix de la station

À venir dansDanssecondess