Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales en Pays de la Loire : Guillaume Garot accuse Christelle Morançais de faire campagne sans le dire

Le candidat socialiste aux régionales, à la tête du "Printemps des Pays de la Loire", estime que la présidente LR sortante, qui n'a pas encore déclaré sa candidature, fait d'ores et déjà campagne avec les moyens humains et financiers de la région. Il annonce ce mercredi saisir le préfet de région.

Le socialiste Guillaume Garot accuse la présidente sortante, Christelle Morançais, de faire campagne avec les moyens de la Région.
Le socialiste Guillaume Garot accuse la présidente sortante, Christelle Morançais, de faire campagne avec les moyens de la Région. © Radio France - Gildas Menguy/Antoine Denéchère

Annonce d'un énorme chantier de restauration de la Loire et d'un pacte de sécurité la semaine dernière, une lette au gouvernement sur l'aéroport Nantes-Atlantique lundi, un déplacement en Mayenne ce jeudi : à trois mois du premier tour des élections régionales (prévu pour le moment le 13 juin), la présidente sortante de la région Pays de la Loire n'a jamais semblé aussi active. Un peu trop selon Guillaume Garot, le candidat socialiste, qui annonce ce mercredi "saisir ce jour, par courrier, le préfet de région" afin que "l'on respecte bien le droit."

"Une campagne qui ne dit pas son nom"

Intronisée présidente de la région en 2017, suite à la démission de Bruno Retailleau touché par le cumul des mandats, Christelle Morançais ne s'est en effet toujours pas déclarée candidate à sa propre succession. Ce qui fait dire au candidat du "Printemps des Pays de la Loire" qu'elle "mène une campagne qui ne dit pas son nom et qu'elle utilise les moyens humains et financiers de la région pour mener campagne." Ce qui est interdit par le code électoral.

"Elle multiplie les annonces, mais on sait qu'elles n'ont aucune chance d'aboutir d'ici la fin du mandat, explique le député mayennais, il suffit aussi de regarder le journal de la région, qui ressemble davantage à un tract qu'à une publication de l'institution ! Donc je saisis ce jour par courrier le préfet de région parce que je veux être sûr que l'égalité de traitement est garantie entre tous les candidats."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess