Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales en Pays de la Loire : la campagne se tend sur fond d'accusations de propos homophobes

La campagne des élections régionales se tend en Pays de la Loire. Quelques heures après les accusations du candidat écologiste Matthieu Orphelin affirmant avoir été victime d'insultes homophobes de la part de deux soutiens de Christelle Morançais, l'actuelle présidente du conseil régional réplique.

Le candidat écologiste aux élections régionales en Pays de la Loire, Matthieu Orphelin, affirme avoir été victime de propos homophobes, ce mardi, de la part de militants de Christelle Morançais.
Le candidat écologiste aux élections régionales en Pays de la Loire, Matthieu Orphelin, affirme avoir été victime de propos homophobes, ce mardi, de la part de militants de Christelle Morançais. © Maxppp - Jean-Michel Delage

La dernière ligne droite de la campagne pour le second tour des élections régionales en Pays de la Loire prend une tournure polémique. Dans une lettre ouverte envoyée aux rédactions, ce mercredi matin, le candidat écologiste Matthieu Orphelin dont la liste a fusionné avec celle du Socialiste Guillaume Garot, assure avoir été victime de "très graves propos homophobes tenus publiquement par deux militants ou candidats" de la liste de Christelle Morançais. 

La réponse de l'actuelle présidente du conseil régional n'a pas tardé. Dans un message publié publié sur les réseaux sociaux, la candidate de la droite se veut claire. "Les faits que dénonce Matthieu Orphelin, s'ils sont avérés, sont graves et je les dénonce avec la plus grande fermeté"

Christelle Morançais met en garde Matthieu Orphelin et ses soutiens 

Dans un long message, Matthieu Orphelin explique non seulement avoir subi des mots à caractère homophobe mais également des "gestes déplacés mimant un acte sexuel" qui se sont déroulés devant l’école élémentaire Henri Chiron d’Angers, à l’heure de la sortie des classes. Le candidat, qui a reçu le soutien de la maire de Nantes Johanna Rolland, du maire de Grenoble Éric Piolle et de Yannick Jadot ces derniers jours, affirme en plus que certains enfants ont assisté à la scène

Des années de propos flous ou démagogiques de la part de nombreux responsables politiques, dont certains sur votre liste, encouragent encore ce type de comportement.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Si Christelle Morançais ne remet, pour le moment, pas en cause ces faits en promettant avoir "toujours combattu la haine contre les homosexuels", la successeuse de Bruno Retailleau tient à clarifier la situation. "Je préviens Matthieu Orphelin et ses équipes, dont je connais les méthodes inspirées de l’extrême gauche, tout attaque visant à me dépeindre en homophobe – ce qui est déjà le cas sur les réseaux sociaux de ses soutiens – donnera lieu à des poursuites judiciaires. Je ne le tolérerai pas.

En attendant, Matthieu Orphelin a d’ores et déjà annoncé qu’il avait déposé plainte au commissariat. "Les élus et les militants doivent être exemplaires et irréprochables, écrit le député du Maine-et-Loire. Il ne peut y avoir de discours ambigu sur l'homophobie et sur toutes les discriminations liées au genre ou à l'orientation sexuelle. Des années de propos flous ou démagogiques de la part de nombreux responsables politiques, dont certains sur votre liste, encouragent encore ce type de comportement." De quoi tendre un peu plus cette fin de campagne, à quatre jours du second tour. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess